Le courage de Noah

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Le courage de Noah
En août 2020, Noah Guertin a reçu le diagnostic de la leucémie lymphoblastique aiguë. (Photo : (Photo : courtoisie))

Noah Guertin, un Angéloirien, a été le président d’honneur de la collecte de sang du 4 novembre dernier se déroulant à l’école Jeanne-Mance de Sainte-Angèle-de-Monnoir.

L’histoire de Noah a inspiré. Plusieurs la connaissent déjà ou ont entendu parler du garçon de 11 ans.

Dans les dernières années, il a fait face à des défis particulièrement grands pour son jeune âge. Fatigue accrue répétée, teint pâle et cernes sous les yeux éveillent le soupçon des parents qui l’emmènent passer des prises de sang. En août 2020, le diagnostic tombe : une leucémie lymphoblastique aiguë (LAL) s’attaque aux cellules souches de son sang.

Une hospitalisation de 28 jours, suivie de deux autres dans les mois subséquents, est requise à l’hôpital de Montréal pour enfants. Pour accompagner Noah, les parents réajustent la routine. « La vie s’arrête et un tourbillon prend place dans ta vie avec une série de tests, de résultats, en plus du reste de la vie »normale » », relate Julie Paquette, mère du garçon. Une mobilisation solidaire au sein de la famille s’engage afin d’aider les parents ayant également un second enfant. 

Armé de sa positivité, Noah fait face aux épreuves qu’une telle annonce entraîne. En plus des nombreux traitements, il reçoit au-delà de 20 transfusions de sang et plaquettes. « Malgré tous les traitements et leurs nombreux effets secondaires, il a toujours été le petit garçon positif que nous connaissons. Il a fait confiance à l’équipe médicale et a avancé sans baisser les bras », commente Mme Paquette, qui décrit son fils comme serein devant l’adversité inattendue.

« La vie s’arrête et un tourbillon prend place dans ta vie avec une série de tests, de résultats, en plus du reste de la vie »normale ». » – Julie Paquette

L’école en virtuel

L’implantation de l’école virtuelle en raison de la COVID-19 aura eu du positif pour Noah. Sans celle-ci, il aurait manqué l’année entière de scolarisation en raison de la fragilité de son système immunitaire. Assidu, il a même obtenu de bons résultats scolaires. 

Vers le mieux

Aujourd’hui, Noah va de mieux en mieux et termine même ses traitements au début du mois de décembre. Il sera ensuite suivi jusqu’à ses 18 ans. En forme, il participe à tous les sports parascolaires à l’école et fait partie d’une équipe de football. Il a toujours été très actif, et ce, même lors des traitements.

L’équipe médicale lui a souvent mentionné qu’il était impressionnant avec tout ce qu’il accomplissait. C’est un enfant très actif : vélo, trottinette, motocross, basketball font partie des activités à travers lesquelles il s’exprime. Il a même participé au triathlon à relais et à la course des ambassadeurs du Centre de services scolaire des Hautes-Rivières durant sa deuxième année de traitements. « Son moral et son physique vont très bien », complète la mère de famille de Sainte-Angèle-de-Monnoir.

Concernant la collecte, les 50 places disponibles ont été comblées une semaine avant la date de l’événement. Douze personnes ont donné du sang pour la première fois. Il y a eu 64 donneurs, mais quelques-uns n’ont pas pu donner du sang.

Partager cet article