Le conseil de Saint-Mathias veut protéger ses employés

Par Martine Veillette
Le conseil de Saint-Mathias veut protéger ses employés
Les élus de Saint-Mathias-sur-Richelieu. (Photo : capture d’écran)

Les membres du conseil municipal de Saint-Mathias-sur-Richelieu ont adopté une résolution, le 8 juillet, afin d’être informés si un élu est déplacé envers un employé municipal.

À quatre contre trois, les élus ont adopté la résolution au sujet de directives concernant les rapports entre les élus municipaux et les employés municipaux. Elle stipule que « le conseil municipal souhaite s’assurer que tous les employés municipaux, y compris les membres de la direction générale, puissent bénéficier d’un cadre et d’un environnement de travail sains ».

Il est donc « demandé au directeur général ou à son adjointe d’aviser par écrit le conseil municipal le plus rapidement possible, y compris entre la tenue des assemblées du conseil, lorsqu’il ou elle constate un comportement qu’il ou elle juge le moindrement critiquable de la part d’une ou d’un membre du conseil municipal envers eux-mêmes ou envers tout employé municipal ».

La mairesse, Jocelyne G. Deswarte, a souligné avant de proposer le vote sur cette résolution que, selon le Code municipal, les conseillers municipaux n’ont pas de pouvoir entre deux séances du conseil. « Est-ce conforme à la loi de permettre aux conseillers d’intervenir entre deux séances en interagissant avec le directeur général? », a-t-elle questionné.

« Si l’un des membres du conseil se comporte de façon inappropriée, on veut que ce soit dénoncé à l’ensemble du conseil. » – Steve Bruneau-Collard

Philippe Gaudet, directeur général, a précisé au Journal que les décisions du conseil sont prises uniquement par résolution lors d’assemblée. « Cependant, les membres du conseil doivent être dûment tenus avisés et informés de tout ce qui est nécessaire à leurs prises de décision, à l’avance des assemblées. » Il ajoute que « le conseil peut aussi donner une directive à la direction générale pour des tâches ou des procédures qui ont lieu entre les assemblées ». La personne à la mairie a des droits spécifiques en vertu du Code municipal.

Le conseiller Steve Bruneau-Collard, un des proposeurs de cette résolution, a répondu à un citoyen qui a souhaité obtenir plus d’informations. « L’ensemble du conseil est l’employeur de la direction générale. Si l’un des membres du conseil se comporte de façon inappropriée, on veut que ce soit rapporté. On ne vise pas une personne en particulier. On veut un climat harmonieux. On veut que ce soit dénoncé à l’ensemble du conseil pour qu’on puisse trouver une solution », a-t-il dit.

La mairesse a ensuite ajouté se présenter à l’hôtel de ville avec un témoin et le moins souvent possible. « On dit des choses de moi que je n’ai pas faites », plaide-t-elle.

Séance du mois août annulée

La séance du conseil municipal du 12 août n’aura pas lieu. Les élus ont adopté une résolution en juillet afin de l’annuler. La résolution stipule qu’un règlement municipal le permet. Dans le calendrier adopté en décembre, la date du 12 août était notée “ à déterminer “.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de