Le CIER lauréat d’un prix d’excellence

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Le CIER lauréat d’un prix d’excellence
Le CIER offre du soutien dans les milieux scolaires à l’aide de ses projets éducatifs. (Photo : archives)

L’équipe du Centre d’interprétation des énergies renouvelables (CIER) de Richelieu a remporté, le 24 octobre lors d’un souper gala à Longueuil, le prix Coup de cœur du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, pour son projet Elles butinent mon école! dans le cadre du concours Conscientia 2019.

Organisé par le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie, le concours Conscientia a pour objectif de souligner l’excellence des projets touchant l’environnement et le développement durable qui se déroulent sur son territoire. Le projet Elles butinent mon école! a été finaliste dans la catégorie Information, sensibilisation et éducation (ISÉ) – Petite et moyenne organisations.

« Sans les bénévoles, les partenaires financiers, les écoles participantes (parents, directions et enseignants) et la Ville de Richelieu, rien de tout cela n’aurait été possible. Leur appui et leur confiance ont permis la réalisation de ce projet destiné à l’éducation des jeunes de la région », dit de façon reconnaissante Claude Gauthier, initiateur du CIER.

À propos du projet
Le projet à caractère scientifique et environnemental vise à faire découvrir le rôle indispensable de l’abeille dans la nature et dans l’alimentation de l’homme. Sa biologie, son organisation sociale et les risques qui menacent sa survie font partie des thèmes explorés. À l’aide d’une ruche de démonstration installée au CIER, les élèves apprennent à transformer les produits de la ruche (miel, cire, propolis) et plongent dans l’apiculture.

« Nous souhaitons rejoindre 3 300 élèves à travers les trois MRC. » – Geneviève Désautels

Du nouveau pour le CIER
Depuis septembre, le CIER est impliqué dans un nouvel atelier offert aux écoles primaires et secondaires. En collaboration avec trois MRC, celles de la Vallée-du-Richelieu, de Rouville et de Marguerite d’Youville, le CIER a élargi son réseau, offrant aux établissements scolaires qui le demandent l’atelier La biométa-quoi? À travers les concepts liés à la biométhanisation, les objectifs de l’atelier sont de sensibiliser les élèves aux enjeux environnementaux; vivre une expérience scientifique par l’entremise d’une visite de l’usine de la SÉMECS, là où sont traitées les matières organiques par biométhanisation; comprendre le procédé de traitement par biométhanisation et saisir les problèmes liés aux sites d’enfouissement.

« Nous souhaitons rejoindre 3 300 élèves à travers les trois MRC. Pour l’instant, la réponse est très bonne et la demande est élevée. L’école Paul-Germain-Ostiguy, à Saint-Césaire, a d’ailleurs réservé une dizaine de groupes et jusqu’aux Fêtes, les ateliers sont réservés », indique Geneviève Désautels, aux communications de la MRC de Rouville.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de