Choinard-Ostiguy : le chemin est balisé pour le Championnat canadien

Choinard-Ostiguy : le chemin est balisé pour le Championnat canadien

Le couple Choinard-Ostiguy.

Crédit photo : courtoisie

Podium visé, objectif atteint : Mathieu Ostiguy et Chloé Choinard ont obtenu la médaille d’or de la classe junior du Défi patinage Canada, tenu à la fin de novembre à Edmonton.

Quelques jours avant le grand départ pour la capitale de l’Alberta, le résidant de Sainte-Angèle-de-Monnoir démontrait une assurance presque sans failles. Il disait en entrevue : « Les chances sont très bonnes d’avoir le top du podium. On ne cache pas notre objectif, qui est vraiment de dominer notre compétition, d’être à la hauteur et de laisser la meilleure impression à Edmonton ».

Aujourd’hui, son assurance s’accompagne de la joie : « On est fiers de notre performance, fiers des résultats, car ça représente bien les efforts qu’on a mis à l’entraînement », commente au bout du fil Mathieu Ostiguy.

« C’était clair dans nos têtes et il n’y avait pas de nervosité. On a eu quelques petites difficultés techniques, mais on a réussi à faire ressortir beaucoup de points forts, positifs. On sort la tête haute! » – Mathieu Ostiguy

Le duo participait à deux programmes : le court, d’une durée de 2,50 minutes, et le long, qui s’étend sur 3,40 m. « Les deux ont des difficultés différentes, explique le patineur. Le court (programme imposé), c’est comme un sprint; c’est sans arrêt et vu que tout le monde fait la même chose, chaque élément qu’on présente est très important. Le long, c’est libre, mais il faut de l’endurance et de la concentration durant une grande période de temps. L’avantage avec ce programme, c’est qu’on est capable d’aller chercher un niveau technique plus relevé pour que l’on se démarque, alors que dans le court, on doit absolument bien faire. »

Le travail paie

Sur YouTube, à regarder le couple exécuter des prouesses à couper le souffle, force est de constater le nombre d’heures de travail qu’il a dû consacrer.

Conscient qu’une fois sur la glace, des chutes peuvent bien se produire sans oublier les erreurs techniques possibles, l’Angèloirien souligne, avec raison, qu’« on n’est jamais sûrs de gagner, mais on avait des chances, on était confiants et conscients qu’on était bien préparés. C’était clair dans nos têtes et il n’y avait pas de nervosité. On a eu quelques petites difficultés techniques, mais on a réussi à faire ressortir beaucoup de points forts, positifs. On sort la tête haute! »

L’assurance dont fait preuve le couple provient en quelque sorte du nombre d’années d’expérience qu’il a, et ce, même si les deux en sont seulement à leur deuxième saison ensemble. Mathieu, âgé de 21 ans, patine depuis 14 ans et Chloé, 16 ans, depuis 12-13 ans. « Ça entre en ligne de compte; on communique bien ensemble. C’est facile de savoir comment l’autre se sent, facile de gérer le stress. On s’encourage. »

En route vers le Championnat canadien

Au début novembre, Mathieu et Chloé sont revenus de Gatineau avec le titre de champions en couple. Une victoire qui leur a ouvert la porte à la compétition Défi de patinage Canada, où ils ont décroché l’or. Et voilà que le chemin est maintenant balisé pour le Championnat canadien, qui aura lieu au Nouveau-Brunswick à la mi-janvier 2019.

Ils auront à exécuter le même programme, ce qui pourrait renforcer leur volonté de se démarquer.

« On se fixe les mêmes objectifs, assure celui qui a de nombreux titres, seul et en couple. À chaque compétition, on veut s’améliorer de la fois précédente. On veut performer plus à notre capacité et réussir les éléments techniques. On garde la même attitude positive; on ne veut pas paniquer à cause de la pression. »

Et d’ajouter : « Ça a l’air facile, mais ça ne l’est pas. On sait qu’on a bien fait lorsque les gens nous disent qu’ils ont beaucoup de plaisir à nous regarder ».