Le Café-Théâtre s’envoie en l’air

Par Martine Veillette
Le Café-Théâtre s’envoie en l’air
La distribution de la pièce Boeing Boeing, présentée par le Café-Théâtre de Chambly. (Photo : courtoisie - Tristan Audet)

Pour sa présentation du mois d’août, le Café-Théâtre propose la pièce Boeing Boeing. Un classique de la comédie revisité par le metteur en scène Vincent Michaux St-Louis.

Celui qui œuvre avec le Café-Théâtre depuis près de dix ans assure que le public passera un bon moment. « C’est un classique qui est monté partout à travers le monde depuis des années. Il y a quelque chose de drôle! ». Il ajoute qu’il « se passe tellement d’affaires sur scène que le public n’a pas le temps de réfléchir ».

Un des comédiens souligne que plusieurs éléments font que cette pièce doit être vue, dont un plus particulièrement. « La mise en scène frôle le délire à certains moments. J’ai moi-même envie de rire par moments et le rythme est enlevant. Ça ressemble à la théorie sur la Loi de Murphy! », s’exclame Jean François Paradis.

M. Michaux St-Louis espère que les spectateurs retiendront de cette production le jeu des six acteurs. « Les comédiens sont drôles », assure-t-il.

Le metteur en scène mentionne s’être inspiré de chacun des acteurs pour créer. « On a beau avoir le meilleur texte, les comédiens viennent avec leur bagage et leur vécu, raconte-t-il. Je me base là-dessus et c’est toujours plus gagnant. »

Il ajoute que la chimie d’équipe est au rendez-vous, ce qui apporte une belle dynamique à la pièce.

L’histoire

La pièce raconte l’histoire d’un homme qui a trois fiancées, toutes des hôtesses de l’air. Il a toujours fait en sorte qu’elles ne se croisent pas jusqu’au jour où ils se retrouvent tous au même endroit. « C’est un prétexte pour faire rire que de voir cet homme essayer de se démerder dans tout ça! »

Le jeune homme de 29 ans précise qu’au début, il a entretenu des doutes sur l’histoire en raison de cette vague qui dénonce les abus faits aux femmes, dont le mouvement #moiaussi. « Dès que je l’ai lue, j’ai compris qu’on n’était pas là. En plus, ça finit bien! »

M. Paradis, qui tient un des rôles principaux, souligne que « beaucoup de gens pensent que Bernard, mon personnage, est un pilote d’avion… ça vaut la peine d’y assister juste pour clarifier ça sur place ».

« C’est un classique qui est monté partout à travers le monde depuis des années. Il y a quelque chose de drôle! » – Vincent Michaux St-Louis

Il s’agit de son premier rôle en importance sur les quatre pièces auxquelles il a participé. « Je suis très fier de pouvoir être en tête d’affiche, mais ça m’apporte un stress très différent. En effet, je passe de 100 à 150 répliques à un texte contenant environ 450 répliques. Ce n’est vraiment pas le même effort à mettre pour un passe-temps », dit-il.

Le comédien nuance que son collègue Benoit Lacombe tient aussi un rôle impressionnant. Il a « une centaine de répliques et du temps de scène de plus ».

Le metteur en scène salue également l’engagement de ces acteurs amateurs qui exercent tous un autre métier.

Enseignement

Vincent Michaux St-Louis est passionné de théâtre. Il en a fait son métier et enseigne l’art dramatique aux étudiants du secondaire. Il est principalement dans les écoles à Montréal, mais aimerait pouvoir enseigner sa matière à l’école secondaire de Chambly.

« J’ai travaillé dans une maison des jeunes et me suis découvert une seconde passion, les ados. C’est pour ça que j’ai fait mon bac pour enseigner le théâtre au secondaire », raconte-t-il.

Boeing Boeing

Cette production du Café-Théâtre est présentée les vendredis et samedis, à 20 h, jusqu’au 31 août.

M. Michaux St-Louis a été assisté de Daniel Lachance et de Jean-François Lallier-Roussin pour effectuer la mise en scène de cette pièce écrite par Marc Camoletti.

Elle met en vedette six comédiens, soit MM. Paradis et Lacombe ainsi que Sarah-Michelle Dumoulin, Émilie Marcil, Sophie Gagnon-Styrczula et Daniel Lachance.

Rappelons que pour ses 30 ans, le Café-Théâtre de Chambly a choisi de présenter que des pièces à succès.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de