L’aveugle de Compostelle, c’t’un gars de Chambly

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
L’aveugle de Compostelle, c’t’un gars de Chambly
Serge Savoie offre sa conférence L’aveugle de Compostelle, c’t’un gars de Chambly, le 9 novembre (Photo : courtoisie - Mathieu Pratte)

Serge Savoie, Chamblyen et aveugle, lancera sa toute première conférence L’aveugle de Compostelle, c’t’un gars de Chambly, à la Ferme Guyon, le 9 novembre à 13 h. Au fil de celle-ci, il invite le public à le suivre tout au long de son chemin de vie, de Chambly à Compostelle et sur la voie de sa réhabilitation.

Depuis sa tendre enfance, Serge Savoie, 48 ans, souffre de troubles oculaires. En raison de cataractes congénitales, puis d’un glaucome, il perd l’usage d’un œil à l’adolescence et devient complètement aveugle à l’âge de 38 ans.

« À 37 ans, le décompte vers la cécité est arrivé. Au début, j’étais sous le choc. J’ai entrepris des démarches de réadaptation, parfois longues et pénibles. Il y a eu des jours sombres, mais je me suis attaché à l’amour de la famille, de ma conjointe, de ma fille, que j’ai eue en 2011, et de mes amis. Comme les flèches guides que l’on voit lors du fameux chemin de Compostelle, j’ai gardé un certain cap en tête en persévérant le plus positivement possible », explique Serge Savoie, responsable des programmes et services aux membres chez POSA/SDM.

Le chemin de Compostelle, il l’a réalisé en 2007, peu de temps avant de perdre entièrement la vue.

« Je ne suis pas meilleur qu’un autre, je suis juste un gars ben ordinaire à qui il arrive des choses hors de l’ordinaire. »
– Serge Savoie

« À travers un message parfois drôle, parfois émouvant, mais toujours orienté vers l’avenir, ma conférence se veut comme une forme d’allégorie du chemin de Compostelle. Dans le titre, on peut lire les trois segments principaux l’orientant. Il y a ma déficience visuelle, Compostelle, symbolisant l’aspect spirituel, et Chambly, ma ville que j’aime, qui est ma racine et que je fais découvrir avec ma vision à moi », décrit Serge Savoie.

« Je ne suis pas meilleur qu’un autre, je suis juste un gars ben ordinaire à qui il arrive des choses hors de l’ordinaire. Je n’ai jamais voulu m’apitoyer sur mon sort et j’ai la chance d’être bien entouré et de me sentir soutenu. Je souhaite par cette conférence donner un peu d’espoir à ceux qui l’ont un peu perdu. C’est mon cheminement, et si ça pouvait aider quelqu’un, j’en serais bien heureux », déclare humblement M. Savoie.

Deux invités spéciaux, dont Serge Savoie préfère taire le nom, seront également de la conférence. Question aux lecteurs : Quelle serait votre plus grande difficulté si vous perdiez l’usage de vos yeux?

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Claude de Varennes Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Claude de Varennes
Guest
Claude de Varennes

Bravo Serge. Bon succès.