L’aventure a donné une popularité à Maude

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
L’aventure a donné une popularité à Maude
(Photo : courtoisie)

La vie a repris pour Maude Lavoie depuis sa sortie de l’aventure Occupation double en Grèce. Mais la coiffeuse de Chambly connaît une certaine popularité, qu’elle n’avait pas soupçonnée.
La jeune femme de 26 ans a partagé le quotidien de plusieurs téléspectateurs durant plus de deux mois. L’émission a rejoint entre 767 000 et 924 000 personnes chaque semaine. Depuis sa sortie en décembre, Maude Lavoie se fait reconnaître un peu partout lorsqu’elle sort de sa maison. « Je savais que j’allais être connu en sortant, dit-elle. Je ne savais pas que ça aurait autant d’impact. Les gens parfois me demandent à quoi je m’attendais. Mais tant que tu ne l’as pas vécu, tu ne sais pas c’est quoi. »
Il lui arrive régulièrement que les gens veuillent faire une photo avec elle, notamment de nouvelles clientes après un rendez-vous. Des moments plus cocasses lui sont aussi arrivés, comme elle le raconte : « L’autre jour, j’étais au gym et une dame est venue pour prendre une photo avec moi. Ce n’était pas le moment, mais je me sentais mal de lui dire non. C’est un bout intense, je crois que ça va se calmer avec le temps. »
Elle ajoute que le public l’a appréciée durant l’aventure et elle reçoit principalement des messages positifs des gens qui la croisent : « C’est de l’amour! »
La coiffeuse a repris du service au salon La ruelle h & f une semaine après sa sortie. « Je ne voulais pas perdre le beat du travail, indique-t-elle. Quand tu es trois mois enfermée, tu décroches. » Au départ, elle ne coiffait que ses clientes afin de se remettre dans le bain. Aujourd’hui, plusieurs nouvelles clientes s’assoient sur sa chaise : « Mon retour a bien été parce que je n’ai pas pris de nouvelles clientes. Je ne me sentais pas capable de gérer tout et parler de l’aventure. »

« Je savais que j’allais être connue en sortant. Je ne savais pas que ça aurait autant d’impact. » – Maude Lavoie

Réseaux sociaux

Avant son entrée dans la maison des filles, Maude Lavoie avait 1000 abonnés sur sa page Instagram. À sa sortie, elle en avait 120 000 et aujourd’hui, plus de 205 000. Elle précise : « Je trouvais que je ne mettais pas assez de contenu. J’ai commencé à mettre des « avant » et « après » des cheveux que je fais. Ça pogne plus. Les gens peuvent voir ce que je fais. »
La Chamblyenne espère que des compagnies fassent appel à ses services pour des contrats de promotion de produits : « Avant, je ne pensais pas à ça. Là, je vois ce qu’on peut faire avec Instagram. J’aime ça. »
Du côté de Facebook, la jeune femme soutient avoir beaucoup de demandes d’amitiés, mais ne les accepte pas. Elle réserve sa page à sa famille et ses amis.
De plus, plusieurs tentent de communiquer avec elle par les réseaux sociaux pour obtenir un rendez-vous ou de l’information : « Je dis aux gens de téléphoner au salon. Ils aimeraient que je leur réponde plus rapidement, mais je ne peux pas. »

L’aventure

Malgré l’effervescence depuis sa sortie, elle ne regrette pas d’avoir participé à l’émission de téléréalité. Par contre, la coiffeuse ne participerait pas une seconde fois. « Oui, l’expérience valait le coup. Mais je ne le referais pas parce que c’est assez intense. Une fois dans sa vie, c’est assez. J’y suis allée les deux pieds dans le vide. Je ne savais pas exactement ce qui m’attendait et j’ai surfé sur la vague. »
La participante côtoie encore Julie-Anne, qu’elle voit régulièrement. « On a de petits projets qu’on veut faire ensemble. Je la rencontre au moins une fois par semaine. »
Maude Lavoie voit également Catherine, à qui elle coiffe les cheveux, et communique avec Pézie, qui est à Québec : « On a aussi repris nos vies, c’est plus compliqué de se voir. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de