Lassonde inc. rompt son association avec le Marathon de Montréal

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Lassonde inc. rompt son association avec le Marathon de Montréal
Après 17 années en guise de partenaire, Industries Lassonde inc. se retire du Marathon international de Montréal. (Photo : courtoisie - John Kunicek)

Lassonde inc., compagnie rougemontoise, a annoncé le 24 janvier qu’elle mettait fin à son entente de commandite avec le Marathon international de Montréal, qui permettait l’utilisation de sa marque Oasis.

En tant que partenaire majeur de ce qui se nommait le Marathon international Oasis de Montréal, Lassonde clôt un engagement de 17 ans.

Par voie de communiqué de presse, Industries Lassonde inc. transmet ceci :

« Au cours des dernières années, le Marathon international de Montréal a connu un nombre important de défaillances dans l’organisation et la tenue des courses, incluant notamment des problèmes opérationnels, de logistique et de sécurité. Lassonde a, à maintes reprises, rencontré les organisateurs et dirigeants du Marathon international de Montréal afin de s’assurer que chaque édition soit à la hauteur des normes de l’industrie pour un événement de cette envergure et conforme à son entente de commandite. À la grande déception de Lassonde, les défaillances ont perduré au cours des dernières éditions, incluant les malheureux incidents survenus en 2019. »

« Le Marathon international de Montréal a connu un nombre important de défaillances dans l’organisation. » – Industries Lassonde inc.

Questionné par le Journal quant à ce que voulait dire Lassonde par “ défaillances “ dans l’organisation, Sylvain Morissette, vice-président aux communications chez Industries Lassonde inc., dit : « Je ne commenterai pas plus. Je crois que tout le monde est conscient de la situation des années passées. On ne va pas ajouter plus d’information. »

En faisant allusion aux “ années passées “, le porte-parole faisait possiblement référence, entre autres, au décès de Patrick Neely, 24 ans, qui s’était écroulé en 2019, près du 19e kilomètre du demi-marathon, assombrissant l’événement de renommée. La Série Rock’n’Roll Marathon, mandataire de l’organisation du marathon, avait été blâmée en ce qui a trait à la réactivité d’intervention.

De nouveau questionné sur ce que Lassonde entend lorsqu’elle écrit “ à la hauteur des normes de l’industrie (…) conforme à son entente de commandite “, invariablement, Sylvain Morissette répond : « Je ne souhaite pas commenter plus en détail que ce qui est écrit. »

Les éléments du contrat entre Lassonde et le marathon étant confidentiels, il n’a pas été possible de connaître l’importance du montant qu’investissait l’entreprise de Rougemont dans la course annuelle. Il est cependant permis de croire que c’est un coup dur pour le portefeuille du marathon montréalais.

Le Journal a tenté de contacter La Série Rock’n’Roll Marathon. Au moment d’écrire ces lignes, il n’avait pas encore été possible de recueillir ses commentaires.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de