L’annulation du recours à la Loi sur les mesures d’urgence

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
L’annulation du recours à la Loi sur les mesures d’urgence
(Photo : archives)

Le premier ministre Trudeau a révoqué hier le recours historique à la Loi sur les mesures d’urgence, moins de 48 heures après qu’elle ait été approuvée par la Chambre des communes.

Le débat sur la question, qui se déroulait toujours au Sénat au moment de l’annonce, s’est vu ajourné, et la motion du gouvernement retirée avant la fin du point de presse.

Le chef du Bloc québécois et député de Beloeil-Chambly, Yves-François Blanchet, s’est montré satisfait de l’abandon des mesures. Selon lui, la situation, qui relèverait « d’un rare cynisme », mettrait « en jeu la chute du gouvernement ».

Rappelons que lundi, M. Blanchet n’a pas manqué de saluer le travail des agents de la Sûreté du Québec, venus prêter main forte aux corps policiers d’Ottawa. « (Ils) sont la démonstration que ce que ça prenait, c’était une intervention bien orchestrée, à caractère policier, et non pas une mesure législative d’exception, qui ne se justifie d’aucune espèce de façon », a-t-il formulé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires