L’Air du temps au profit de l’église de Sainte-Angèle-de-Monnoir

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
L’Air du temps au profit de l’église de Sainte-Angèle-de-Monnoir
La chorale L’Air du temps présente un spectacle sous le thème de l’espace. (Photo : courtosie- productionsvideomc.com)

L’Ensemble vocal L’Air du temps se produira devant public une fois de plus, à l’église de Saint-Angèle-de-Monnoir le 8 juin au profit de cette dernière.

Ce spectacle supplémentaire portera à trois le nombre de représentations de la chorale de Marieville. C’est Jean-Paul Bergeron, résidant de Sainte-Angèle-de-Monnoir, qui a approché l’organisme de chant afin de créer un événement-bénéfice pour restaurer l’église de style néoclassique qui date de 1872.

« Il faut varier les activités de financement et ne pas offrir toujours les mêmes », affirme l’Angèloirien. « Ce n’est pas évident pour les églises aujourd’hui de trouver les fonds, indique Marie Faubert, trésorière et choriste de L’Air du temps. J’y suis allée avec le directeur musical, Stéphane Leroux. On est tombés en amour avec l’église. C’est tellement beau! Il y a des tableaux fantastiques. »

C’est ce qui a été la prémisse pour présenter une autre fois le 51e spectacle de L’Air du temps. Il a été présenté deux fois au cours d’un week-end en mai au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.

« On est tombés en amour avec l’église. C’est tellement beau! Il y a des tableaux fantastiques. » – Marie Faubert

Voie lactée

Le spectacle de deux parties de 45 minutes est sous le thème de la Voie lactée. Le public pourra y entendre différentes chansons portant sur le ciel, les étoiles et l’espace. La trésorière mentionne qu’il y aura une vingtaine de chansons ainsi que quelques surprises.

Il y aura notamment un medley avec des onomatopées sur la musique de Star Trek. Le public pourra aussi entendre des chansons comme Au clair de la lune, Un trou dans les nuages et J’ai demandé à la lune.

Préparation

Plusieurs mois de préparation ont été nécessaires pour créer la présentation. « Nous chantons sans cahier, soutient Mme Faubert. Tous les choristes doivent apprendre les chansons par cœur. On a aussi une mise en scène particulière faite par Daniel Lefebvre. À l’église, on n’aura pas la même qu’au cégep à cause de l’espace. Mais on va essayer de faire le plus que l’on peut. »

Elle ajoute qu’ils se démarquent des autres chorales. « On nous a dit qu’on frôlait les professionnels », dit-elle.

Au total, ils sont plus d’une trentaine à chanter ensemble sous la direction de Stéphane Leroux, qui les dirige depuis 20 ans. Les choristes ont entre 30 et 80 ans, certains plus. « Certains chantent dans la chorale depuis plus de 40 ans », souligne Mme Faubert. Elle précise qu’à 36 choristes, ils atteignent une participation minimale. Ils ont déjà été une soixantaine à entonner ensemble les chants.

Le bonheur de chanter

La Marivilloise est passionnée de ce passe-temps, qui préserve sa santé mentale. « Chanter est autant bénéfique pour la santé physique que mentale. Si je ne chantais pas, avec mon travail, je ne serais pas toujours de bonne humeur. J’ai grandement besoin de cette thérapie », mentionne celle qui chante depuis 2011 dans cette chorale.

Elle apprécie de l’ensemble vocal L’Air du temps le côté familial qu’il dégage. « On est vraiment comme une famille. Il n’y a pas de clique comparativement à d’autres chorales auxquelles j’ai participé », affirme-t-elle.

Billets

Les billets sont en vente à la porte au coût de 15 $ pour les adultes et de 5 $ pour les enfants de 5 à 11 ans.

Le spectacle débutera à 20 h, mais le public pourra prendre place dans l’église à partir de 19 h 15.

M. Bergeron soutient que si le temps le permet, il pourrait y avoir une dégustation vins et fromages sur le perron de l’église lors de l’événement. « Ça fait une belle soirée, un pique-nique sous les étoiles », s’exclame-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de