L’aboutissement d’un réaménagement

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
L’aboutissement  d’un réaménagement
Les travaux de l’intersection de la carrière et de la route 112 devraient se faire à l’été 2021. (Photo : Jean-Christophe Noël)

Un pas de plus vers le réaménagement des intersections du chemin de la Carrière/chemin de Chambly et de la route 112 s’est emboîté, projet dont le coût total est estimé à 1 483 300 $.

Lors de la séance du conseil de la Ville de Carignan du mois de novembre,le conseil a déposé un projet de règlement et a donné un avis de motion pour un règlement d’emprunt qui permettra de réaliser les travaux de réaménagement de l’intersection du chemin de la Carrière et de la route 112. Le projet prévoit la reconfiguration des voies existantes et l’ajout des voies supplémentaires qui permettront les virages à gauche exclusivement et la possibilité de continuer en ligne droite ou d’effectuer un virage à gauche en double sur le chemin de la Carrière et le chemin de Chambly, ainsi que des virages à droite exclusivement sur le chemin de la Carrière.

« Le règlement sera adopté lors de la séance du mois de décembre. Nous envisageons aller en appel d’offres en début d’hiver et réaliser les travaux au cours de l’été 2021 », renseigne Patrick Marquès, maire de Carignan. La durée des travaux n’est pas connue à ce jour.

Le réaménagement de l’intersection améliorera le débit de la circulation, principalement aux heures de pointe. Un trottoir et des traverses piétonnières sont prévus pour permettre aux piétons de se rendre à l’intersection en toute sécurité. De plus, la durée de la lumière sera ajustée pour permettre la traverse des piétons.

« Le règlement sera adopté lors de la séance du mois de décembre. » – Patrick Marquès

Abribus

Des abribus sont prévus sur la 112. C’est un travail de longue haleine, de pair avec le ministère des Transports du Québec (MTQ), qui vivra sa consécration. Après plusieurs révisions, le Ministère a donné son aval aux plans présentés lors de la dernière séance du conseil.

« Ça fait plus de quatre ans que l’on veut avoir l’aménagement. Ça fait longtemps que nous voulons les abribus, ce n’est pas le premier plan que l’on fait. Ça été retardé et nous avons dû faire des pressions. C’est l’accomplissement d’une longue démarche », rappelle Patrick Marquès. Les abribus ne seront pas installés là où la Ville le voulait initialement. Les exigences du MTQ font en sorte que les arrêts d’autobus actuels seront déplacés. L’arrêt qui est devant le RONA sera situé davantage vers l’autoroute 30, pour ceux qui prennent l’autobus vers Longueuil. Il en sera de même pour le retour vers Chamby : l’arrêt sera dorénavant du côté de l’autoroute 30.

Entraves à prévoir dans Carignan-Salières?

La mise en œuvre du projet vise particulièrement à rendre la circulation plus fluide. Pendant que les travaux s’opéreront, qu’en sera-t-il de cette fluidité pour les citoyens du secteur Carignan-Salières?

« Je ne croirais pas qu’il y ait d’entraves. L’allée de circulation doit être libre. Je ne sais pas comment sera organisé le travail, mais c’est la seule entrée pour accéder à Carignan-Salières. Il n’y aura donc pas d’entraves, l’accès sera continu », soutient le maire.

Bien que la route 112 soit de juridiction provinciale, aucun argent ne proviendra de Québec dans ce projet d’envergure.
MTQ

De son côté, le MTQ indique que « la Ville de Carignan est responsable de la planification et de la réalisation des travaux à venir. La Ville devra demander une permission de voirie au Ministère, qui s’assurera de la conformité des travaux. Le calendrier des travaux, le phasage des travaux et la gestion de la circulation (incluant les détours si requis) devront être transmis au Ministère pour analyse et commentaires. À ce jour, le Ministère ne connaît pas la date de début des travaux ni la durée de ceux-ci ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Laliberte J
Laliberte J
1 mois

Absolument indécent que le MTQ ne paie pas sa part.