Claire Samson tirera sa révérence

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Claire Samson tirera sa révérence
Claire Samson (Photo : archives)

Claire Samson, députée conservatrice, ne se présentera pas aux élections provinciales d’octobre 2022.

« Je vais avoir 67 ans aux prochaines élections et j’ai eu de gros problèmes de santé l’année passée. J’ai décidé que j’allais me reposer un peu », explique Mme Samson, qui avait été élue sous la bannière caquiste avant de joindre le Parti conservateur l’an dernier.

C’est une retraite politique qui se dessine devant l’élue d’Iberville après huit années à oeuvrer en politique. Avant de tirer sa révérence, c’est un regard critique qu’elle pose face à certaines mesures prises par le gouvernement du Québec devant la pandémie. « J’aimerais qu’on m’explique comment se fait-il qu’un client non-vacciné à la SAQ soit plus dangereux pour moi qu’un employé de la SAQ non-vacciné. Ça manque de cohérence », questionne celle qui dit avoir reçu même quatre doses de vaccin en raison de sa chirurgie au cerveau en mars dernier. « On m’a dit qu’avec l’anesthésie, probablement que l’effet du vaccin serait diminué. Théoriquement, j’ai donc eu quatre doses. »

Faits saillants

Le dossier ayant le plus touché la députée est celui de la famille kurde qui s’était réfugiée dans le sous-sol d’une église, à Rougemont. Le gouvernement fédéral voulait retourner les parents et leurs deux enfants en Turquie. Mme Samson avait collaboré à l’époque avec la libéral Kathleen Veil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. « On a réussi à les sortir de là et ils vivent encore à Rougemont, heureux. Ça a probablement été ma plus belle expérience », exprime l’unique représentante de son parti à l’Assemblée nationale.

« J’ai eu plus de satisfaction dans l’opposition qu’au pouvoir. » – Claire Samson

En contrepartie, elle dit ne pas avoir apprécié la vie parlementaire. « D’abord, j’étais une plante verte. Je n’avais pas de dossiers. J’ai eu plus de satisfaction dans l’opposition qu’au pouvoir », constate-t-elle. Parmi les dossiers qu’elle a menés à l’opposition, le rapport Samson sur la francisation des nouveaux arrivants est l’un de ses plus notables.

Par intérêt personnel, Claire Samson a appris il y a quelques décennies la langue des signes principalement utilisée dans les communautés sourdes. Elle compte profiter de la retraite pour prendre des cours et mettre à jour ses notions à cet effet. « J’aimerais être interprète pour les sourds. Je pourrais faire du bénévolat en ce sens », prévoit la femme politique qui souligne avoir été particulièrement inspirée par les organismes communautaires de son comté.

Anne Casabonne chez les conservateurs

La comédienne Anne Casabonne a annoncé qu’elle sera candidate dans la circonscription de Marie-Victorin, pour le Parti conservateur. En septembre dernier, l’actrice avait été le sujet central de discussions alors qu’elle avait qualifié les vaccins contre la COVID-19 de « grosse merde » et utilisé le mot « clown » en faisant référence au premier ministre du Québec François Legault ainsi que le ministre de la Santé Christian Dubé. « Elle s’est jointe à nous. Je suis heureuse. C’est une femme très intelligente et impliquée. Elle serait une excellente députée », commente Claire Samson sur le sujet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean Saisrien
Jean Saisrien
4 mois

Si l’anesthésie diminue les effets du vaccin…pour avoir théoriquement l’équivalent de 4 doses, il faudrait avoir reçu minimalement 5 doses. Je commenterais davantage, mais par charité je vais m’abstenir.