La vaccination des 5 à 11 ans débutera demain

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
La vaccination des 5 à 11 ans débutera demain
Le premier ministre du Québec François Legault. (Photo : archives)

Le premier ministre du Québec a annoncé que la vaccination des 5 à 11 ans s’entamera dès demain au Québec.

Ce sont 650 000 enfants en province qui sont identifiés en cette catégorie d’âge. La vaccination dans les écoles débutera la semaine prochaine alors que ce sera dès demain dans les centres de vaccination. Depuis ce matin, ce serait approximativement 80 000 rendez-vous qui auraient été pris. « Je peux m’imaginer que ça puisse emmener certaines inquiétudes », a indiqué François Legault qui a souhaité se faire rassurant. M. Legault a ensuite souligné que le vaccin pour les enfants est sorti après celui des adultes et des adolescents « permettant plus de tests un peu partout dans le monde ». La dose que recevra la tranche d’âge ciblée représenterait le tiers de celle administrée aux adultes.  Aucun enfant ne sera vacciner dans les écoles sans l’autorisation de ses parents.

« J’insiste sur le fait qu’il ne faut pas mettre de pression ni sur les enfants ni sur les  parents. » – François Legault

À savoir s’il était utile de faire vacciner un enfant en raison « des risques moins élevés pour ceux-ci », François Legault a mis en lumière « qu’il y a eu des enfants à certains endroits dans le monde qui ont eu des conséquences à long terme après avoir attrapé la COVID ». En ce sens, il mentionne que des scientifiques considèrent qu’il est avantageux de vacciner les enfants.

François Legault décline en trois raisons principales la vaccination des 5 à 11 ans. Il parle en premier lieu de réduire le risque pour l’enfant. Deuxièmement, il fait part de ce qui se passe dans les écoles. « Nous avons été obligés de fermer des classes. Personne ne souhaite que nos enfants soient privés d’école ». Il termine l’argumentaire en expliquant qu’avec le temps des Fêtes qui approche, la proximité physique en toute quiétude entre l’enfant et ses grands-parents est à considérer.

« J’insiste sur le fait qu’il ne faut pas mettre de pression ni sur les enfants ni sur les  parents. On ne veut pas se retrouver dans une situation où des enfants seraient stigmatisés parce qu’ils n’ont pas été vaccinés : c’est un choix personnel », a résumé le chef de la CAQ.

Le passeport vaccinal tel que connu, par exemple, dans les restaurants ne s’appliquera pas aux enfants de 5 à 11 ans. Une première dose pourrait être injectée d’ici les Fête à ceux-ci. La deuxième suivra 8 semaines plus tard.

François Legault dresse un portrait général de le COVID-19. Il rappelle que certains pays d’Europe ont recommencé le confinement et souligne les hospitalisations par millions d’habitants 6 fois plus élevées aux États-Unis que celles du Québec. Il indique que les personnes âgées ont reçu leur troisième dose dans les CHSLD et qu’actuellement, l’opération se déroule dans les RPA.  Les gens âgés de  70 ans et plus ayant reçu leur deuxième dose il y a 6 mois peuvent désormais recevoir leur troisième dose. La troisième dose n’est pas nécessaire pour les 70 ans et moins, selon la Santé publique.

Le premier ministre conclut en parlant d’urgence sanitaire. « On pense que si on réussit à vacciner un bon pourcentage d’enfants, on va pouvoir enlever le masque plus rapidement dans les classes primaires. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires