La réfection de la jetée commence à Chambly

La réfection de la jetée commence à Chambly

Les travaux de réfection de la jetée de Chambly devraient se terminer en 2020.

Crédit photo : Frédéric Khalkhal

CHAMBLY. Parcs Canada a entrepris les travaux liée à la réfection de la jetée de Chambly. À proximité du chantier et dans le parc des Ateliers, sur les terrains de Parcs Canada, les sites clôturés sont interdits au public jusqu’à la fin des travaux prévus en mai 2020.

Les clôtures sont apparues sur les terrains de Parcs Canada à Chambly dans le cadre de l’important projet de réfection de la jetée de Chambly.

Des clôtures délimitant les zones de circulation de la machinerie et d’entreposage de matériel ont été déployées à proximité des écluses nos 1, 2 et 3 de même que dans le parc des Ateliers, en bordure de l’avenue Bourgogne dans la Ville. « Pour la sécurité de tous, ces portions de terrain seront interdites d’accès au grand public jusqu’à la fin des travaux prévue en mai 2020 », fait savoir Parcs Canada.

La crue de la rivière Richelieu en 2011 a laissé derrière elle une cicatrice dans le paysage du Chambly. Depuis 7 ans, la jetée de Chambly, aussi connue sous le nom de quai fédéral, est fermée au public. Abîmée par les inondations, la jetée était interdite d’accès aux piétons et aux plaisanciers.

« Nous faisons tous les efforts possibles pour minimiser les perturbations pour les visiteurs du canal en travaillant pendant la saison morte, mais nous reconnaissons les inconvénients causés par la fermeture de ces zones. Nous demandons à chacun de faire preuve de prudence, d’obéir à la signalisation sur place et d’envisager des solutions de rechange aux activités normalement pratiquées dans les secteurs touchés par les travaux », a indiqué l’organisme fédéral.

Parcs Canada investit massivement au lieu historique national du Canal-de-Chambly pour réhabiliter plusieurs éléments d’infrastructures, dont des murs de soutènement, des écluses, des passerelles et plusieurs autres éléments composant cette voie navigable historique.

Rappel

Le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme et whip en chef du gouvernement, Pablo Rodriguez, représentait le 15 août dernier la ministre de l’Environnement, ministre responsable de Parcs Canada, pour annoncer cet investissement de 10 millions à Chambly.

« Pour le 175 anniversaire du canal de Chambly, un site riche en culture, ces travaux vont permettre de rendre accessible au public la jetée fermée en 2011 », avait alors indiqué le ministre Rodriguez.

Jean Roy, maire suppléant, s’était réjoui de ce « gros événement historique. Avec toutes ses attractions, Chambly attire 450 000 visiteurs annuellement. C’est un plaisir de savoir que les citoyens pourront se réapproprier ce site. »

Les étapes du chantier

Il y aura une première étape de démolition, puis la plaque de la jetée sera recouverte par un parement de béton, car ce matériau est plus résistant que l’asphalte, plus approprié à supporter les intempéries. Ensuite la jetée sera équipée de mobilier et du nécessaire pour que les plaisanciers puissent s’amarrer, avait-on indiqué au Journal de Chambly.

La jetée sera légèrement plus haute, mais aura la même longueur.

Trois millions sur cinq ans

Partout au pays, ce sont plus de trois milliards de dollars sur cinq ans que Parcs Canada injecte pour réaliser des travaux d’infrastructures dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les aires marines nationales de conservation. Au canal de Chambly, ce sont plus de 50 millions de dollars qui auront été investis sur cinq ans. Ce faisant, Parcs Canada s’affaire à améliorer l’expérience vécue par plus de 200 000 personnes qui fréquentent le site chaque année tout en protégeant ce lieu historique national pour permettre aux générations actuelles et futures de continuer d’en profiter encore longtemps.