La neige attendue avec impatience par les amateurs de VTT

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
La neige attendue avec impatience par les amateurs de VTT
(Photo : courtoisie)

Les membres du Club récréatif VTT des 4 Saisons à Rougemont espèrent que Dame nature enverra une bonne quantité de neige prochainement. Ils attentent avec impatience de pouvoir monter sur leurs bolides.
« Aucun sentier n’est ouvert. On a besoin d’au moins trente centimètres de neige pour pouvoir le faire » affirme David Labonté, président du club de Rougemont. Il précise que la situation est la même dans plusieurs endroits au Québec et dans la région.
Il met en garde ceux qui aimeraient s’y aventurer avant l’ouverture officielle des sentiers. « C’est important que les membres attendent que les sentiers soient ouverts, au risque de perdre nos droits de passage des agriculteurs », dit le président.
M. Labonté souligne que cette année est exceptionnelle, mais que c’est sûrement déjà arrivé de connaître une saison tardive. «L’an dernier, la saison avait commencé tôt, mais s’était terminée tôt également. On souhaite que si ça commence tard cette année, ça va aussi finir tard », soutient-il.
Il ajoute ne plus planifier de randonnées à l’avance en raison de l’incertitude de la température. « On aurait dû en avoir une le 7 janvier, mais on a dû l’annuler, dit-il. Là, on y va au jour le jour et on les annonce sur notre site et notre page Facebook. On ne veut plus trop prévoir. C’est plate de devoir annuler. »
Le Club regroupe 350 membres, mais des personnes de partout au Québec peuvent emprunter les sentiers puisqu’il fait partie de la Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ).
Bien que le club porte le nom de 4 Saisons, ses membres ne se baladent qu’en hiver. « 4 Saisons, c’est l’ancien nom, raconte M. Labonté. Avant, on avait accès à la montagne à Rougemont. On a gardé le nom parce que c’était trop compliqué de le changer. »

Un circuit touristique

Le Club récréatif de VTT propose un circuit touristique avec les commerçants du coin. Il est donc possible d’aller visiter des vignobles, des cidreries, des restaurants et d’autres artisans à bord de son quad. « Ils ont embarqué et sont prêts à nous recevoir » mentionne le président.

« Aucun sentier n’est ouvert. On a besoin d’au moins trente centimètres de neige pour pouvoir le faire. » – David Labonté

M. Labonté remercie d’ailleurs la Ville de Rougemont, qui leur permet d’emprunter le réseau routier. « À Rougemont, on a
dix kilomètres du parcours qui est sur le chemin public autorisé par la
municipalité », dit-il.
Au total, les membres peuvent circuler sur 135 km de sentiers balisés, pas seulement à Rougemont. Le circuit se rend dans différentes municipalités voisines, dont Richelieu, Marieville, Sainte-Angèle-de-Monnoir et Saint-Mathias-sur-Richelieu. Il visite une trentaine de commerçants dans toutes ces municipalités.
Le club installe des piquets bleus pour délimiter les sentiers et la signalisation. Il veille aussi à l’entretien des pistes à l’aide d’un surfaceur de type BR.
Il utilise également l’application iQuad de la FQCQ, qui répertorie sur une carte interactive tous les sentiers fédérés. Les utilisateurs peuvent également voir où se trouve le surfaceur et à quel moment il est passé. « S’il est passé dans les douze dernières heures, tu peux savoir que le sentier sera beau », souligne M. Labonté.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de