La MRC de Rouville poursuit ses démarches pour avoir Internet haute vitesse

La MRC de Rouville poursuit ses démarches pour avoir Internet haute vitesse

La MRC de Rouville veut déployer Internet haute vitesse sur son territoire.

Crédit photo : Martine Veillette

La MRC de Rouville continue ses démarches afin de doter la région d’Internet haute vitesse. Elle a complété son sondage auprès de ses citoyens et rédigé un rapport.

Les résultats du sondage ont permis de confirmer l’état de la situation. « Même avant le dépôt de notre rapport, on savait qu’il y avait un manquement en ce qui concerne Internet», soutient Pierre-Olivier Labart, conseiller en développement rural et mentorat pour la MRC.

Il explique que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait réalisé une carte montrant les endroits desservis par Internet. Cependant, il mentionne que la méthodologie donnait des résultats erronés. « On a produit un document qu’on a déposé au CRTC pour dénoncer sa façon de faire et inviter ses intervenants à revoir leur méthode, qui n’est pas juste », affirme M. Labart.

La MRC estime qu’entre 3000 et 4000 résidences n’ont pas accès à Internet haute vitesse. « On n’a pas les chiffres exacts parce que les fournisseurs ne nous donnent pas l’étalement de leur réseau », indique M. Labart.

« Même avant le dépôt de notre rapport, on savait qu’il y avait un manquement en ce qui concerne Internet. » – Pierre-Olivier Labart

Mandat à un OBNL

La MRC a donné un mandat à l’entreprise IHR Télécom afin qu’elle trace le portrait et produise une demande d’aide financière aux gouvernements. Lorsqu’elle obtiendra le financement des deux paliers gouvernementaux, IHR Télécom déploiera un réseau de fibres optiques. L’organisme à but non lucratif (OBNL) a déjà rempli ce mandat pour d’autres MRC, dont présentement celle de Brome-Missisquoi.

Patrick Bonvouloir, président de l’OBNL, mentionne attendre que les gouvernements ouvrent un programme pour pouvoir faire une demande pour la MRC de Rouville. Pour l’instant, il cartographie le secteur afin de déterminer les manques. Il estime à 400 kilomètres le territoire nécessitant ce service.

Il affirme que le provincial a besoin que le fédéral finance aussi le programme pour desservir l’ensemble du Québec. La Coalition avenir Québec a promis que toutes les régions auraient accès à Internet haute vitesse d’ici 2022. Cependant, le député chargé du dossier a mentionné qu’il était utopique de penser que tout le Québec serait couvert avant la fin du présent mandat.

Importance

M. Labart souligne que le déploiement d’Internet haute vitesse est important pour la MRC, notamment pour répondre aux besoins agricoles. « Près de 96 % du territoire est agricole, dit-il. Internet haute vitesse est un enjeu important pour les agriculteurs parce que la technologie est rendue là. Les mises à jour de la machinerie sont faites par Internet. Comme Internet haute vitesse n’est pas présent, ça prend du temps. »

C’est également un enjeu économique pour les travailleurs autonomes. « On parle de plus en plus de télétravail, mais le réseau n’est pas capable de l’absorber », soutient M. Bonvouloir.

Question aux lecteurs :

Est-ce important pour vous d’avoir accès à Internet haute vitesse?

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de