La maison Boileau sera démolie

La maison Boileau sera démolie

Le comité de démolition de la Ville de Chambly a accédé mercredi dernier à la demande de démolition déposée par la propriétaire de la maison Boileau, située sur la rue Martel. L’édifice, dans un état lamentable selon plusieurs rapports d’experts, n’est pl

Il était déjà trop tard pour sauver la maison quand je l’ai achetée», explique la propriétaire Annie Tremblay, jointe en Haïti par le Journal de Chambly au lendemain de l’annonce de la démolition. Mme Tremblay est propriétaire de la résidence depuis environ huit ans.

«La maison risque de s’écrouler comme un château de cartes. Le solage n’est pas récupérable, un mur de soutien a été enlevé au fil des ans et la structure est déficiente, énumère Mme Tremblay, qui se dit déçue d’en arriver là. J’ai vécu des moments mémorables ici, mais seulement pour que la maison tienne debout, il faudrait investir 1,5 M$.»

La maison du notaire René Boileau, construite autour de 1819, a été le lieu de nombreuses assemblées politiques patriotes. Elle est reconnaissable par son architecture vernaculaire: toit à deux versants ornés de lucarnes et trois cheminées en chicane.

Si elle fait partie du circuit patrimonial de Chambly, elle n’est pas classée comme un bâtiment historique. Les propriétaires n’ont donc pas accès à des subventions gouvernementales pour son entretien.

Une maison à haute valeur historique

Au début de l’année, la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly s’inquiétait de l’état de délabrement de cet emblème du Vieux-Chambly, où l’eau et l’électricité étaient coupées. Évoquant sa possible démolition, la Société indiquait que «Chambly perdrait l’une de ses maisons historiques les plus significatives.»

Dans une lettre envoyée à la Ville de Chambly, le président du comité du patrimoine de la Fédération histoire Québec, Clément Locat, espérait que tout soit fait pour sauver la maison de la démolition, «un bâtiment de grande valeur historique et architecturale, situé dans un milieu à très haute valeur patrimoniale de Chambly.»

«En derniers recours, si aucune solution de sauvegarde ne pouvait être retenue, écrit-il, l’inventaire et le relevé complet de la maison par un architecte constituerait un document de grande importance.»

La propriétaire a accepté que des représentants de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly photographient la maison avant sa démolition et y effectuent des relevés architecturaux.

Pas de condos, promet le maire

Une fois la maison démolie, les propriétaires pourront proposer un nouveau projet à la Ville. Mais le maire Denis Lavoie assure qu’il est «en total désaccord» avec la construction de condos à cet endroit. «Les propriétaires devront proposer un projet qui respecte l’usage permis, qui est résidentiel, et les matériaux autorisés, qui sont plus astreignants dans ce secteur.»

La propriétaire explique qu’elle et son conjoint ne sont pas encore rendus à cette étape. «La suite des choses n’est pas encore claire. C’est une zone particulière, en plein cœur de la Ville, entre deux édifices municipaux.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de