La mairesse de Marieville, prête pour « un autre quatre ans »

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
La mairesse de Marieville, prête pour « un autre quatre ans »
La mairesse de Marieville veut aller à la rencontre des entrepreneurs. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Élue par acclamation, la mairesse de Marieville, Caroline Gagnon, savoure sa victoire et se dit prête pour « un autre quatre ans ».

Selon Mme Gagnon, son élection sans opposition démontre « une belle marque de confiance ». Élue mairesse pour la première fois en novembre 2017, elle a été conseillère municipale de 2013 à 2017. Détentrice d’une maîtrise en sciences économiques, elle enseigne au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et est également mère de quatre enfants.

Afin de connaître ses ambitions postélectorales, le journal a rendu visite à la mairesse à l’hôtel de ville, pour une discussion dans le bureau convivial où elle continuera d’exercer ses fonctions et, elle l’espère bien, de recevoir les citoyens pour discuter d’enjeux qui leur tiennent à cœur, comme elle le faisait « avant la pandémie ».

« (…) Il faut de la stabilité et de la continuité. Il faut voir plus loin que deux ou trois ans. » – Caroline Gagnon

Des liens forts avec les entrepreneurs

« Ce que j’avais entamé et espère poursuivre, ce serait de connaître nos entreprises en ayant davantage de rencontres en personne avec leurs dirigeants et représentants. J’ai la priorité d’aller à leur rencontre et de renforcer nos liens, ce qui a été freiné par la pandémie et les limites imposées par le contexte sanitaire. »

Une vision pour le long terme

Elle se félicite, tout comme le reste du conseil, de l’adoption du plan stratégique 2021-2025. « La planification stratégique, c’est la valeur sûre que l’on se donne. On a verbalisé ce que l’on avait comme rêve, comme vision, pour se projeter sur le long terme », insiste la mairesse, dont les aptitudes de planificatrice sont, par déformation professionnelle, indéfectibles. « C’est parce que je suis économiste. J’estime qu’il faut de la stabilité et de la continuité. Il faut voir plus loin que deux ou trois ans pour de gros projets, relativement à la bibliothèque, à la caserne ou à la piscine, par exemple. On a toujours fait un plan triennal d’immobilisation (PTI), mais on a envie de faire un plan quinquennal. »

Finalement, c’est motivée par le plan stratégique, par l’environnement et par l’idée d’aller à la rencontre des entrepreneurs que Mme Gagnon entend faire de son deuxième mandat de mairesse la continuité du travail accompli au sein du dernier conseil. Elle se dit satisfaite de « l’harmonie » qui règne entre elle et ses conseillers, dont quatre ont déjà été réélus par acclamation, puisque la cohésion contribue à l’avancement plus rapide des dossiers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires