La Galerie de Miss Rey, prête à vous accueillir à nouveau

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
La Galerie de Miss Rey, prête à vous accueillir à nouveau
Cédric Dansereau, Jaime Rivera Silva et Clea Reynolds. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Malgré les difficultés engendrées par la pandémie, plusieurs commerçants ont profité de la fermeture de leur établissement pour se retrousser les manches et innover en vue d’une relance. C’est le cas de Clea Reynolds, propriétaire de la Galerie de Miss Rey, qui se réjouit de sa réouverture.

« Je pète le feu! La réouverture, c’est demain. Je suis toute fébrile, tout excitée. Je suis vraiment contente que l’on puisse ouvrir nos portes », a commenté Mme Reynolds, le 9 février dernier, juste avant le grand jour, alors qu’un grand ménage avait été fait, et que les murs, tout juste repeints, affichaient de nouvelles couleurs. Pour vous offrir un accueil chaleureux, la Galerie de Miss Rey s’est donc refait une beauté, tout en intégrant, en prime, une innovation inusitée afin de bonifier votre expérience lors des visites.

Un modèle de persévérance

Pour ses voisins, amis et collaborateurs, Mme Reynolds est une « battante », une « entrepreneure qui déborde d’idées » et qui ne cesse de se réinventer. « Sur le plan artistique, j’avoue ne m’être inquiétée à aucun moment durant la pandémie, car je savais que Clea n’arrêterait pas », confie au journal l’artiste Dan Nadon, dont les œuvres sont présentement exposées à la galerie.

« Je suis toute fébrile, toute excitée. Je suis vraiment contente que l’on puisse ouvrir nos portes. » – Clea Reynolds

Faisant honneur à sa réputation, Mme Reynolds a profité de la fermeture du mois de janvier, transformant l’unique galerie de Chambly pour mieux y accueillir de nouvelles expositions, incluant celle de Mme Nadon, intitulée D’une période à l’autre. Composée de bijoux en acrylique (les « Joyaux DN ») et de toiles dans divers tons de couleurs, l’exposition actuellement présentée se veut un peu un hommage à cette façon qu’a l’artiste d’exister et de créer selon des cycles, des « périodes ».

Exposition « D’une période à l’autre », signée Dan Nadon. (Photo : Chloé-Anne Touma)

 

Une nouveauté

Pour mettre en valeur les œuvres de ses artistes et offrir une expérience interactive et high-tech à ses visiteurs, Mme Reynolds a eu l’idée d’intégrer une technologie développée par Cédric Dansereau et Jaime Rivera Silva, de l’entreprise richeloise Évolusium. Dorénavant, grâce à leur solution, lorsque vous ferez un tour à la galerie, vous trouverez un peu partout des indications aux murs affichant le logo de Miss Rey, sous lesquelles se cachent des puces électroniques. En y posant votre téléphone, vous pourrez instantanément ouvrir une vidéo ou une présentation pour vous guider à travers l’exposition. « Il peut s’agir du processus créatif de l’artiste, de sa biographie, du lien pour acheter l’œuvre ou pour participer à une enchère silencieuse, et plus encore. C’est un peu comme si je me clonais un peu partout!, commente Clea. Lorsqu’il y a plusieurs visiteurs, et que je suis occupée à échanger avec l’un d’eux, les autres peuvent se promener dans la galerie et s’aider de ces repères numériques sur leur appareil. »

Question aux lecteurs:

À quelle fréquence visitez-vous les galeries d’art et les musées de la région?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
La Galerie de Miss Rey
La Galerie de Miss Rey
4 mois

Juste..WOW!! Merci à Chloé-Anné Touma et merci au Journal de Chambly pour ce magnifique article!!