La fondatrice de la Société d'histoire n'est plus

La fondatrice de la Société d'histoire n'est plus

CHAMBLY – Connue dans tout Chambly comme la fondatrice et la première présidente de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly, Bernadette Laflamme s’est éteinte le vendredi 20 juin, dans son logement de Longueuil.

Troisième de dix enfants nés d’Adélard Laflamme et d’Élodie Chabot, Bernadette, née à Deschaillons, a vécu successivement à Plessisville, à Malartic, puis à Carignan. Elle avait épousé François Cormier à Malartic, en juillet 1943, tout en poursuivant une carrière d’institutrice, profession qu’elle exercera pendant neuf ans. En 1955, Bernadette vient s’établir à Carignan avec son mari. Enseignante à la Commission scolaire Jacques-Cartier, puis à la Commission scolaire Régionale de Chambly, elle occupera pendant dix ans, à partir de 1966, la fonction de directrice d’école.

Retraitée en 1976, passionnée par l’histoire, elle devient membre de la Société d’histoire de la Vallée du Richelieu. En 1979, avec quelques bénévoles, elle obtient la charte qui fonde la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly. Elle préside aux destinées de cette association d’histoire pendant dix-huit ans, soit jusqu’en 1997. Soucieuse aussi d’accueillir le public et les visiteurs, elle regroupe en 1982 des bénévoles pour les informer sur la riche histoire de Chambly. Ce sera le groupe appelé Au Pays de Chambly, Service de Guides. Peu après, en collaboration avec les représentants et animateurs de Parcs-Canada, elle met sur pied le Cercle Joseph-Octave Dion (1983-1989), pour faire la promotion du fort, récemment restauré et pour rendre mémoire à un réputé restaurateur du fort, le Chamblyen J. O. Dion. Bernadette a été l’instigatrice de deux publications historiques majeures: L’album Chambly 1665-1990, et le Dictionnaire encyclopédique de la seigneurie de Chambly, 1609-1950. Elle organise des expositions et des excursions historiques. Conférencière et animatrice du Comité d’écriture, elle excellait à établir la renommée des grands personnages de l’histoire, Mme Albani, le curé Pierre-Marie Mignault, Joseph-Octave Dion.

Bernadette Laflamme s’est aussi impliquée dans sa paroisse, où elle assume la responsabilité des lecteurs du dimanche à l’église Saint-Joseph de Chambly. Sensible à la culture, elle accepte de faire partie du conseil d’administration de la Fondation pour les Arts et la culture (FAC). Elle était aussi membre de la Corporation des Fêtes du 325e anniversaire de Chambly. Ces dernières années, Bernadette était membre d’honneur du Conseil d’administration de la Société d’histoire de la Vallée du Richelieu. Elle avait à coeur la promotion de l’histoire régionale en incitant à la participation aux concours de recherche en histoire, promus par la Fondation Percy-W. Foy.

Bernadette Laflamme a été honorée de multiples fois:

Reconnaissance par la Chambre de commerce de Chambly en 1983.

Médaillée par la Société d’histoire de la Vallée du Richelieu en 1994

La Ville de Chambly la reconnait comme la Bénévole de l’année en 1996.

Médaillée par le gouvernement fédéral en 2002. Reconnaissance pour le bénévolat.

Honorée par la Fédération Histoire Québec pour son implication en histoire en 2004.

Paul-Henri Hudon

Président

Société d’histoire de la seigneurie de Chambly

 

Une cérémonie à Chambly le 5 juillet

Bernadette Laflamme est décédée à Longueuil le 21 juin. Elle sera exposée au Complexe funéraire Desnoyers le 4 juillet de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h et le 5 juillet de 12 h à 13 h. Une cérémonie religieuse aura lieu à 13 h 30 à l’église St-Joseph de Chambly. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de