La fermeture des écoles refait surface

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La fermeture des écoles refait surface
Le premier ministre du Québec, François Legault. (Photo : archives)

COVID-19

Aujourd’hui, 119 894 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec. Une augmentation de 1365 cas depuis hier. Ce sont 42 nouveaux décès qui ont été enregistrés dans les dernières 24 h. Le bilan évolue à 6557 morts dans la province. On parle également de 583 hospitalisations en cours, soit une hausse de 10 par rapport à hier. Il y a 86 patients admis aux soins intensifs, une augmentation de 2. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 280 476 personnes qui sont atteintes du coronavirus. Les décès sont au nombre de 10 754 depuis le début de la pandémie.

Le discours a changé aujourd’hui lors du point de presse de François Legault. Il a été question de la fermeture éventuelle des écoles.

Le premier ministre du Québec a admis que la situation dans les établissements scolaires empirait. « La situation se détériore dans nos écoles », mentionne M. Legault.

Au Québec, il y a actuellement 1174 classes fermées en raison de la COVID-19. Cependant, il y a une tendance depuis 2 jours, avec 324 classes qui ont été fermées. « La situation est inquiétante. »

D’où la raison pour laquelle le premier ministre Legault regarde actuellement avec ses homologues de la « possibilité de fermer les écoles pour une période, pas prolongée, mais bien définie. Mais je garde ma position, les derniers endroits qu’on veut fermer, ce sont les écoles, parce qu’on a des enfants qui ont manqué plusieurs semaines d’école au printemps ».

Si les écoles devaient fermer pour une certaine période, le gouvernement discuterait avec les syndicats pour évaluer la possibilité de reprise en juin, voire en juillet. « Pour moi, ça reste la dernière solution », de répéter le premier ministre.

Par ailleurs, François Legault a abordé le sujet de la ventilation dans les écoles. « Depuis le début, on a toujours suivi les recommandations du Dr Horacio Arruda et de la santé publique. Selon la santé publique, il n’y a pas d’indications que la majorité de ces cas-là seraient reliés à des problèmes de ventilation. »

La recommandation de la santé publique, émise au cours de l’été, était de s’assurer d’entretenir convenablement les systèmes de ventilation dans les écoles. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a tout de même demandé au directeur de la santé publique, Dr Arruda, de réévaluer la situation avec des experts de l’extérieur.

Rappelons qu’avec les milieux de travail, les écoles sont un lieu d’éclosions important de la COVID-19. Lors de la période de questions, le premier ministre s’est vu demandé s’il y avait des discussions sur la possibilité éventuelle de fermer aussi les entreprises, simultanément à la fermeture des écoles. François Legault n’a pas répondu à cette question. « Mon coach en communication me dirait de ne pas répondre. »

Accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur de la santé publique au Québec, Dr Horacio Arruda, François Legault a comparé les statistiques du Québec à celles de grandes villes en Amérique du Nord, comme Toronto, Boston, Chicago, Detroit, et en France, avec Paris. « Quand on compare, c’est mieux au Québec. Pour ça, je tiens à remercier les Québécois d’avoir fait plus attention. Mais, on a une deuxième vague mondiale très forte, et une deuxième bataille à mener. On est dans une période critique. Les prochaines semaines seront critiques. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires