La Communauté métropolitaine de Montréal dans le rouge

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
La Communauté métropolitaine de Montréal dans le rouge
Lors du point de presse du gouvernement, il a été annoncé que les 182 municipalités de la CMM entraient en zone rouge. (Photo : CPAC)

Les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) entrent dès jeudi dans le rouge, comme la région de la Capitale-Nationale et celle de Chaudière-Appalaches.

Lundi soir, le premier ministre François Legault, accompagné par le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a annoncé que la Communauté métropolitaine de Montréal et Québec entraient dans la zone rouge, le dernier dispositif de sécurité mis en place par le gouvernement pour tenter de limiter la propagation de la COVID-19 à trop grande échelle.

Il faut dire que les cas se sont multipliés ces derniers jours au Québec et principalement dans ces deux villes. La province comptait, lundi, 750 cas supplémentaire en 24 heures, portant le bilan depuis le début de la COVID-19 à 72 651 personnes infectées. Un mort de plus était répertorié au Québec, portant à 5 826 le nombre de victimes.

« Ce n’est pas drôle ce qu’on annonce aujourd’hui. Je ne le ferais pas si ce n’était pas pour sauver des vies. » – François Legault

Au Canada, ce sont 1489 cas qui se sont ajoutés en 24 h, portant le bilan à 154 614 personnes infectées et 9 310 personnes qui en sont mortes.

Il s’agissait d’une première sortie officielle pour le premier ministre, qui s’était placé en isolement préventif après une rencontre avec le chef conservateur Erin O’Toole il y a une dizaine de jours.

Les mesures
« Ce n’est pas drôle ce qu’on annonce aujourd’hui. Je ne le ferais pas si ce n’était pas pour sauver des vies », a indiqué le premier ministre.

Du 1er au 28 octobre, pendant 28 jours, les bars, les casinos, les restaurants seront fermés. Seuls les restaurants pourront faire des livraisons.

Dans les résidences, il ne pourra plus y avoir de rassemblement. Il n’y aura pas la possibilité d’inviter des personnes d’une autre adresse, sauf exception.

Les salles de spectacles, les musées, les bibliothèques ou encore les cinémas seront également fermés. « Nous travaillons pour indemniser les propriétaires de ces entreprises », a précisé M. Legault.

Dans les rassemblements extérieurs, il faudra respecter les distances de deux mètres. Pour les manifestations, les masques seront obligatoires.

Pour les lieux de culte, les funérailles ne pourront rassembler qu’un maximum de 25 personnes.

Les commerces, les salons de coiffure, les hôtels resteront ouverts.

« Notre objectif est de protéger les écoles. Rien de changé pour l’instant dans les écoles, cela inclut toutes les activités prévues à l’école », a précisé M. Legault.

Le premier ministre a indiqué que, pour l’instant, il n’y a que trois zones qui sont dans le rouge, mais il n’est pas « impossible qu’une autre zone entre dans le rouge. Après ces 28 jours, on ne souhaite pas poursuivre ces sacrifices, mais je ne peux rien garantir, cela dépend des Québécois ».

Après les 28 jours, il sera possible de rouvrir « graduellement avec un équilibre. Un jour, j’espère qu’on reviendra à la normale. On a peut-être trop ouvert; il faut refermer un peu », de conclure le premier ministre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires