La communauté d'affaires réclame plus de soutien du gouvernement

La communauté d'affaires réclame plus de soutien du gouvernement

ÉCONOMIE. Le ministre délégué aux PME, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional Jean-Denis Girard sera prochainement de passage à Chambly pour une conférence. Invité par les chambres de commerce de la région, il devra répondre

«Il nous faut plus de moyens» : le leitmotiv est récurrent de la part des entrepreneurs de la région, malgré l’annonce en mars dernier d’allégements fiscaux accordés aux PME dans le cadre du budget Leitão.

Pour José Farinhas, propriétaire du restaurant Les grillades du Fort à Chambly, «le taux de taxation pour les entreprises en développement d’affaires est trop lourd. Il devrait y avoir plus d’opportunités, des prêts aux entreprises à un taux plus accessible», déclare-t-il.

Prendre le pouls des PME de la région

Pour le président de la Chambre de Commerce au Cœur de la Montérégie Gaétan Rozon, principal artisan de la venue du ministre délégué aux PME Jean-Denis Girard, il s’agit de «voir ce que le gouvernement propose pour aider les PME dans la région».

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly Hicham El Idrissi juge quant à lui important «qu’il y ait un ministre délégué qui vienne parler aux gens d’affaires de la région, qui compte plus de 600 entreprises, afin qu’il puisse donner l’heure juste de la vision et des orientations du gouvernement par rapport à leur région, principalement au niveau de l’aide que le gouvernement serait prêt à apporter aux entrepreneurs».

Pas assez de soutien pour l’embauche d’immigrants

À l’heure où le Québec accueille des milliers de réfugiés, André Pagé, propriétaire de La Maison de l’Informatique à Chambly, regrette le manque d’aide accordés aux employeurs souhaitant embaucher des immigrants : «Alors que beaucoup d’entre eux ont énormément de potentiel, la reconnaissance des acquis n’y est pas. Lorsque j’ai cogné à la porte d’Emploi Québec l’année passée, on m’a dit que ces programmes étaient abandonnés».

L’entrepreneur soulève enfin la question de la disparition des Centres locaux de développement (CLD), un très mauvais point selon lui. Rappelons que dans la région, les services de développement économique offerts par le centre local de développement (CLD) au Cœur de la Montérégie sont sous la responsabilité de la MRC de Rouville depuis le début de l’année en raison des coupes effectuées par Québec. Du côté de la MRC de la Vallée du Richelieu, qui touche Chambly et Carignan, le CLD est conservé mais fonctionnera avec un budget moindre.

Le guichet unique Entreprises Québec

Annoncé en grandes pompes en septembre 2014, le guichet unique Entreprises Québec est loin de susciter l’enthousiasme des entrepreneurs de la région, qui en grande partie ne connaissaient pas son existence. «Je ne me suis pas vraiment informé là-dessus», avoue José Farinhas, qui regrette le manque de communication du gouvernement à ce sujet.

L’outil, qui visera à offrir dès sa mise en opération différents services gouvernementaux destinés aux TPE et PME sous une même bannière, se veut un service d’accompagnement pour adopter les nouveaux outils du numérique. Dans un marché québécois du commerce en ligne représentant 6,6 milliards de dollars en 2014, les détaillants de la Province tardent toujours à prendre le virage Internet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires