La boxe ne se laisse pas mettre K.-O.

Photo de Chloé-Anne Touma
Par Chloé-Anne Touma
La boxe ne se laisse pas mettre K.-O.
Le Crew Gym Boxe et Fitness à Chambly a mis tout en œuvre pour satisfaire aux exigences sanitaires et demeurer ouvert. (Photo : médias sociaux)

La boxe serait l’un des sports s’étant le mieux ajustés pour satisfaire aux exigences gouvernementales en matière de normes sanitaires.

Jusqu’à la mi-décembre, les boxeurs s’en sont bien tirés avec le maintien des événements de compétition, dont ceux de la compagnie montréalaise Eye of the Tiger Management (EOTTM), qui a mis tout en œuvre pour livrer des galas de boxe dans le respect des normes anti-COVID-19. Malgré quelques remous en été, alors que plusieurs boxeurs professionnels s’insurgeaient de devoir se confiner pendant que leurs homologues d’autres sports, dont le hockey, poursuivaient leurs activités, la discipline et le respect du port du masque et de la distanciation ont vite été appliqués de façon généralisée dans le milieu.  Des athlètes comme la boxeuse de Chambly, Myriam Da Silva, ont usé de leur influence sur les médias sociaux pour véhiculer des messages favorables au respect des directives de la Santé publique, dénonçant les anti-masques.

Dans les gyms comme le Crew Gym Boxe et Fitness sur l’avenue Simard à Chambly, où l’on affirme qu’ « il n’y a jamais eu un meilleur moment pour enfin essayer la boxe », on peut offrir des séances et cours de boxe privés afin de rester ouverts et conformes. Une nouvelle amatrice de boxe de la Rive-Sud a confié au journal qu’elle s’était récemment intéressée à la boxe pendant la pandémie, tant pour se défouler que pour rester en forme.

« Il est important pour moi que les boxeurs soient actifs pour continuer leur progression et maintenir leur position dans les classements mondiaux. » – Camille Estephan

Dans un communiqué du 8 décembre, le président de l’EOTTM, Camille Estephan, a fait valoir l’importance de garder la boxe vivante sur les rings. « Il était important pour moi que les boxeurs soient actifs pour continuer leur progression et maintenir leur position dans les classements mondiaux. Avec l’aide de notre plateforme Punching Grace et ses fidèles abonnés, nous sommes fiers d’avoir mis tous les efforts pour ainsi parvenir à offrir aux fans des galas excitants tout en respectant les protocoles sanitaires acceptés par la Santé Publique. »

L’EOTTM a eu son feu vert pour la relance des matchs le 10 octobre dernier, jour de la tenue du gala de boxe à Shawinigan. « Ce dernier fût un succès compte tenu que c’était une grande première au Québec dans le monde des sports de combats. » Il a fallu mettre boxeurs et entraîneurs en quarantaine, à l’hôtel, où l’on procédait à des tests de détection de la COVID-19 au sein d’une bulle pour 14 jours.

Notons toutefois que l’EOTTM vient d’annoncer qu’elle reportait le gala prévu pour le 19 décembre.

Question aux lecteurs :

La boxe fait-elle partie de vos options pour rester en forme pendant la pandémie ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires