La 7e avenue a enfin son sentier pour piétons et cyclistes

Par Annabelle Baillargeon
La 7e avenue a enfin son sentier pour piétons et cyclistes

RICHELIEU. Les parents seront rassurés d’apprendre que les travaux sur le sentier piétonnier et cyclable de la 7e avenue à Richelieu sont finalement complétés et permettent un déplacement plus sécuritaire pour les écoliers.

L’ajout d’une bande asphaltée surélevée de près de 2,6 mètres de largeur permettra aux piétons et aux cyclistes de circuler prudemment.

Le sentier en gravier était prêt pour la rentrée scolaire. La Ville a ensuite terminé à l’asphaltage de ce corridor d’une centaine de mètres le 16 septembre dernier. Le pavage a été coordonné avec les horaires scolaires.

Les travaux ont été menés par la Ville. Seules les bordures ont été faites en sous-traitance, sous la supervision des travaux publics. D’une valeur de près de 50 000$, la municipalité a subventionné ce montant à même ses surplus, évitant ainsi d’emprunter pour le projet.

Secteur «dangereux»

« Les travaux sur la 7e avenue, c’était un must! Avant, les voitures se stationnaient à 45 degrés et certaines dans les emplacements où c’était interdit. Le passage n’était donc pas libre pour les piétons », commente le maire Jacques Ladouceur.

Ce dernier admet que le secteur était dangereux. Il mentionne que la Ville a tenté par différents moyens de conscientiser les citoyens en vain.

 « On a essayé de placer des blocs de béton pour empêcher de garer les voitures, mais les gens le faisaient quand même. On a ajouté un arrêt l’automne passé, mais les voitures ont continué à se placer un peu n’importe comment », soutient le maire.

Dans le cadre du programme À pied, à vélo, ville active, la Ville avait déjà procédé à certaines corrections pour sécuriser le périmètre. M. Ladouceur précise que la 7e avenue demeurait la priorité des conclusions obtenues par cette étude et est confiant que les modifications apportées permettront de résoudre cette problématique.

À noter que la 7e avenue demeure l’un des tronçons les plus empruntés par les étudiants qui souhaitent rejoindre l’école Curé-Martel, le parcours du Trottibus utilise également cet itinéraire.

 « Cela nous permet de favoriser le plus possible l’exercice physique tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre », renchérit le directeur général de Richelieu, Daniel de Brouwer.

La municipalité tient à mentionner que la présence policière devrait être accrue au cours des prochaines semaines pour favoriser l’intégration de ces nouvelles habitudes pour les citoyens du secteur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires