Katomix à la rescousse des Fêtes

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Katomix à la rescousse des Fêtes
Les municipalités de la région se sont tournées vers Les Productions Katomix pour assurer le divertissement de leurs citoyens durant le temps des Fêtes. (Photo : courtoisie)

Alors que la pandémie porte ombrage à l’esprit des fêtes et plonge l’industrie du spectacle dans la précarité, l’entreprise du divertissement de Saint-Mathias-sur-Richelieu, Les Productions Katomix, connaît un succès retentissant.

Fondée et dirigée par l’idéateur et artiste François Piché, l’entreprise spécialisée en divertissement est sollicitée depuis plusieurs années par les villes de la région, dont Saint-Mathias, Carignan et Chambly, pour présenter divers ateliers, spectacles et animations aux citoyens.

Un collectif d’artistes

« On fait appel à une vingtaine d’artistes, dont beaucoup de collaborateurs sont issus du milieu du cirque. », confie François au journal. « Ça se sent dans la confection de nos costumes. » À en juger aussi par l’agilité des jongleurs, comédiens et animateurs qui donnent vie aux spectacles imaginés, les compétences de la troupe en matière de cirque s’avèrent être un atout indéniable pour Les Productions Katomix.

Une offre transformée

Avec la pandémie et l’interdiction des rassemblements, il a fallu se réinventer tout en « sauvant les Fêtes ». Les villes se sont tournées vers François et son équipe pour proposer à la population une foule d’activités interactives à saveur féerique, adaptées au contexte sanitaire. « Ça fait 12 ans qu’on est en affaires. Nous sommes toujours présents lors d’événements de célébrations, de divertissement et d’animation, notamment à Carignan et Chambly. D’habitude, on est des amuseurs publics en chair et en os, et là, on s’est transformés en amuseurs du virtuel. On a ouvert un service virtuel avec un studio, et ce qu’on propose, ce sont des capsules selon la thématique du moment. On en a fait à l’Halloween, et on en fait maintenant pour le temps des Fêtes. On fait même du sur-mesure en écrivant des contes selon les besoins. Avec le virtuel, on explore les avenues interactives. »

La rencontre avec le père Noël fait partie des activités des Productions Katomix qui ont été proposées par la Ville de Carignan cet hiver. Le 10 décembre dernier, la Ville invitait les familles à planifier un tête-à-tête virtuel interactif avec le père Noël, les 19 et 21 décembre. À peine deux jours plus tard, les plages horaires avaient déjà toutes été réservées, au grand dam de certains parents. Sur les pages des réseaux sociaux de la Ville, des internautes reconnaissants partagent leur expérience.  « On vient tout juste de rencontrer le père Noël virtuellement ! Quelle belle initiative de la ville de Carignan et quelle belle organisation des Productions Katomix ! », exprime Genevieve Tremblay, une participante.

« À Carignan, le père Noël en mode virtuel a très bien fonctionné. On a fait 90 rencontres avec des familles. » – François Piché

François se réjouit de cette réception. « À Carignan, le père Noël en mode virtuel a très bien fonctionné. On a fait 90 rencontres avec des familles. On a vraiment eu des commentaires positifs tous les jours concernant cette activité, on n’en revenait pas ! » La Ville invite présentement ses citoyens à visionner en famille « tout au long du temps des Fêtes » un conte virtuel des Productions Katomix, intitulé Un lutin coquin chez le père Noël, disponible en capsules vidéo sur le Web. Il suffit de faire parvenir un courriel à infokatomix@gmail.com pour recevoir un lien qui permettra de découvrir une histoire rocambolesque en vidéo.

Une affaire de famille

La fille de François, Dahlia, co-anime aussi les ateliers virtuels de bricolage Dahlia vous explique, sous forme de capsules qui peuvent occuper pendant le confinement. « Le concept, c’est une petite fille de sept ans qui rencontre des gens qui vont expliquer quelque chose. Cela peut-être un jeu, un bricolage, ou de la cuisine. Les enfants sont bien intéressés lorsqu’une autre enfant leur explique un procédé. Ça se veut assez dynamique. »

Un bon coup qui fait vivre le spectacle

Alors que l’industrie du divertissement et du spectacle piquait du nez pendant la pandémie, François explique que Les Productions Katomix n’ont jamais connu de relâchement. « On n’a jamais arrêté. Notre chiffre d’affaires est resté le même. On s’y est pris à l’avance. J’ai commencé dès le mois de mars à faire des capsules virtuelles. Avec les activités conçues pour ce médium, et les défilés que nous avons aussi faits dans plusieurs villes, on n’a pas chômé en novembre et décembre. On a d’ailleurs fait un petit défilé à Carignan en été. » En combinant les activités extérieures à celle du Web, le visionnaire du divertissement compte rendre ses services omniprésents, tout en permettant aux familles de passer au travers de la pandémie le cœur plus léger. « En ce moment, on développe l’activité Mon parc en mode virtuel, pour tous âges, visant à faire découvrir les parcs des villes au moyen de rallyes en mode hybride entre le virtuel et la promenade physique. Les gens ont besoin de sortir prendre l’air. Ils pourront le faire avec nos activités organisées dans les parcs, puis revenir à la maison consommer nos capsules, nos formations de jonglerie et nos spectacles en mode virtuel. »

Question aux lecteurs :

Que pensez-vous des activités proposées par la Ville de Carignan en partenariat avec Les Productions Katomix ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires