Julie Daigneault, candidate à la mairie pour Démocratie Chambly

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Julie Daigneault, candidate à la mairie pour Démocratie Chambly
Julie Daigneault (en bas au centre) présente son équipe : Lucie Legault (en bas à gauche), Marie Lise Desrosiers (en haut à gauche), Mathieu Beauregard (en haut au milieu), Patrick Dufresne (en haut à droite) et Denis Missud (en bas à droite). (Photo : Chloé-Anne Touma)

En fin d’après-midi, à la Place de la mairie de Chambly, la conseillère sortante du huitième district, Julie Daigneault, a annoncé officiellement qu’elle se présentait comme candidate à la mairie en tant que membre du Parti Démocratie Chambly, face à Alexandra Labbé, mairesse sortante et candidate indépendante.

Lors du point de presse organisé par son parti, Mme Daigneault en a profité pour présenter les candidats aux postes de conseillers, qui composent son équipe : Denis Missud dans le district du Canton, Lucie Legault dans le district du Bassin, la conseillère sortante Marie Lise Desrosiers dans le district Charles-Michel-De Salaberry, Patrick Dufresne dans le district du Ruisseau, Mathieu Beauregard dans celui des Grandes-Terres, et un absent, Samuel Robert, un jeune entrepreneur qui se présente dans le district de la Petite Rivière. Ce dernier était retenu ailleurs, à faire la tournée des établissements des CIUSSS de Montréal « pour souligner le travail accompli par les travailleurs du milieu de la santé », a indiqué Mme Daigneault.

Aperçu du programme et enjeux de la campagne

Offrant un aperçu des enjeux qui seront au cœur de la campagne qu’elle compte mener avec son équipe, Mme Daigneault s’est exprimée sur les projets de développement urbain. « J’ai déposé il y a quelques minutes ma candidature pour devenir mairesse de Chambly, parce que je suis persuadée que je peux faire la différence (…) Je veux continuer à offrir de l’écoute aux citoyens, et des projets citoyens novateurs et rassembleurs (…) Parce qu’on n’a qu’une seule ville à vivre, nous travaillerons à concilier le développement urbain, la densification avec la nécessité de faire face à l’urgence climatique. Nous allons aussi assurer un dialogue avec les villes voisines, nos partenaires régionaux et provinciaux, pour représenter nos intérêts et régler les enjeux propres à notre ville. Nous allons aussi consulter les citoyens et la communauté d’affaires, pour définir les besoins de notre territoire, et pour nous relever aussi de la pandémie. »

« (Le consensus) est tout à fait possible (…) Chambly est un terreau fertile pour pouvoir déployer de très beaux projets (…) » – Julie Daigneault

Questionnée par le journal à savoir s’il était possible, selon elle, d’obtenir un éventuel consensus quant aux dossiers portant sur le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du centre-ville et sur l’usine Bennett, qui la motivent mais qui divisent la population, elle répond que « c’est tout à fait possible. La pandémie n’a pas favorisé la consultation citoyenne (…) Chambly est un terreau fertile pour pouvoir déployer de très beaux projets, des projets novateurs, et on doit avoir l’aval et la collaboration des citoyens, c’est très important. » Elle estime que pour inciter la population à participer davantage au débat municipal, il faut « tenir le débat en public, expliquer aux gens ce qui se passe dans leur ville, afin qu’ils comprennent qu’ils peuvent s’impliquer dans l’ensemble des processus décisionnels ». 

À propos de Julie Daigneault

Engagée politiquement depuis de nombreuses années, Mme Daigneault a été présidente et porte-parole du Mouvement citoyen de Chambly (MCC), avant d’être élue en tant que candidate pour Démocratie Chambly au poste de conseillère municipale du district Des Grandes-Terres (8), lors de l’élection partielle de 2019. Elle succédait ainsi à la conseillère Julia Girard-Desbiens, du parti de l’ancien maire, Denis Lavoie.

Mme Daigneault siège à plusieurs tables consultatives et comités, à titre de membre et de présidente. Elle est présidente de la table consultative en Culture, histoire, patrimoine et toponymie, et de celle en Transport et mobilité active. Elle est également membre élue de la table consultative en Sports et plein air, du Comité consultatif d’urbanisme (C.C.U.), des comités de démolition et de retraite, du conseil d’administration du Centre aquatique de Chambly, et membre observateur au conseil d’administration de Concept B (festival Bières et saveurs de Chambly).

Rappel des candidats aux postes de conseillers municipaux

Dans le district du Canton, le conseiller indépendant Carl Talbot se représente, face au candidat de Démocratie Chambly, Denis Missud. Dans le district du Bassin, Jean-Philippe Thibault a annoncé sa candidature, tandis que le conseiller sortant, Mario Lambert, ne reviendra pas à la charge. Dans le district Charles-Michel-De Salaberry, Marie Lise Desrosiers, candidate sortante du parti Démocratie Chambly, sollicite une deuxième présence à la table des conseillers municipaux, face à la candidate indépendante, Colette Dubois. Dans le district de la Petite-Rivière, après 5 mandats et 18 années comme élu, le conseiller sortant indépendant, Richard Tétreault, tire sa révérence. Annie Legendre y a soumis sa candidature comme indépendante, face à Samuel Robert pour Démocratie Chambly. Dans le district Antoine-Louis-Fréchette, le candidat sortant mais de retour en élection, Serge Gélinas, affrontera Serge Savoie, qui offrira opposition à titre d’indépendant. Dans le district Louis-Franquet, Luc Ricard, candidat sortant indépendant, est le seul à ce jour sur la liste. Dans le district du Ruisseau, au moment d’écrire ces lignes, le conseiller sortant indépendant Jean Roy n’avait pas répondu au journal quant à savoir s’il serait de retour. Pour l’instant, Justin Carey et Gilles Delorme, comme indépendants, et Patrick Dufresne, pour Démocratie Chambly, sont inscrits. Finalement, dans le district des Grandes-Terres, où Mme Daigneault passera le flambeau au suivant, c’est Mathieu Beauregard, de Démocratie Chambly, qui s’opposera à Jean-François Molnar, candidat indépendant.

La période de dépôt des déclarations de candidature se termine le 1er octobre à 16 h 30.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires