Jeux de Tokyo : Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner passent à la prochaine étape

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Jeux de Tokyo : Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner passent à la prochaine étape
Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner ont sauté dans les bras de leur entraîneur à la suite d'une performance remarquable. (Photo : réseaux sociaux)

Représentant le Canada en natation artistique aux Jeux olympiques de Tokyo, l’athlète chamblyenne Jacqueline Simoneau et sa coéquipière Claudia Holzner se sont classées en 5e place à l’épreuve du duo libre, tôt ce matin. Elles passent ainsi à la prochaine étape.

Malgré l’absence du public et de leurs proches, qui ne pouvaient assister à leur performance en raison de la pandémie, c’est tout un spectacle que les Canadiennes ont offert, faisant preuve de beaucoup d’assurance et de chimie lors de l’exécution de leur routine, inspirée de la culture japonaise. À défaut de pouvoir serrer les membres de leur famille dans leurs bras, c’est dans ceux de leur fier entraîneur, Gabor Szauder, que les deux nageuses se sont réfugiées en sortant de la piscine olympique.

« On est très contentes de notre 5e position et de notre début de parcours (…) on pense maintenant au duo technique (…) » – Jacqueline Simoneau

Un hommage au Japon
Impressionnant le jury grâce à la puissance qu’elles ont démontrée jusqu’en fin d’épreuve, à leurs poussées en hauteur et à l’intensité de chaque geste et regard, qui rappelaient le caractère théâtral des danses japonaises, Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner ont signé leur meilleure performance de la saison, avec un pointage de 91,2333.

« On est très contentes de notre 5e position et de notre début de parcours, mais il est certain que ce n’est pas encore fini et que l’on pense maintenant au duo technique, qui sera suivi du duo final, ce mercredi. On compte vraiment continuer sur cette lancée. », a confié Jacqueline au journal, peu de temps après l’accomplissement. Tout en ayant la tête complètement à l’extérieur de l’eau, la jeune nageuse de 24 ans a réalisé un demi-tour époustouflant, qui n’a pas échappé au jury.

Rappelons qu’en 2018, l’athlète de Chambly et sa partenaire avaient vécu une immersion culturelle en participant au projet Kakehashi – un programme visant à promouvoir les échanges entre les peuples. Elles avaient ainsi pu s’imprégner de la culture japonaise et vivre au sein d’une famille locale dans les montagnes de Kyoto, ce qui a inspiré leur programme libre. « On a visité le Japon a plusieurs reprises, côtoyant ses habitants et fréquentant ses temples, etc. En intégrant des éléments de la culture japonaise dans notre routine, on a voulu faire un clin d’œil à notre expérience du pays, mais aussi au fait que les Jeux s’y passent. », a relaté Jacqueline en entrevue.

La nageuse, qui s’avoue « confiante » pour l’épreuve du duo technique de ce mardi, se dit également consciente des forces de son duo. « On espère que l’on va bien exécuter les éléments techniques à maîtriser. On mise sur l’énergie et la puissance, car c’est ce qui nous fait nous démarquer. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires