Jean-François Roberge mise sur des résultats à long terme

Jean-François Roberge mise sur des résultats à long terme

Le député Jean-François Roberge a eu du pain sur la planche en 2016 et l’année 2017 devrait se dérouler à un rythme aussi soutenu.

POLITIQUE. En 2016, le député de Chambly, Jean-François Roberge, a été hyperactif. Celui que ses amis surnomment «le Gregory Charles de la politique» estime avoir réalisé plusieurs gains, autant à Québec que dans la circonscription. Il souhaite continuer

Gains en éducation

Malgré son horaire chargé, le porte-parole de la CAQ en matière d’éducation a publié en 2016 le livre Et si on réinventait l’école?. Cet essai sur le réseau de l’éducation québécois a été bien reçu par la critique et plusieurs mesures ont été reprises en totalité ou en partie par le gouvernement libéral. Ce dernier a notamment accepté que les cours d’économie soient réintroduits au secondaire et qu’au moins un jeune de moins de 35 ans siège sur les conseils d’administration des sociétés d’État.

Le gouvernement a aussi annoncé l’octroi d’une aide financière de 80 M$ aux étudiants pour faciliter l’accès aux études. La bataille avait été menée cet automne par le député, en collaboration avec les associations étudiantes.

Au cours de l’année, Jean-François Roberge a aussi réalisé une tournée du réseau de l’éducation de l’ensemble du Québec. Il a également été l’hôte du sommet Objectif réussite Québec qui a réuni des experts et des intervenants du monde scolaire.

Réalisations dans le comté

Le député a fait des organismes communautaires de sa circonscription une priorité en 2016. Il est intervenu auprès de différents ministères afin d’obtenir des aides financières spéciales pour eux. La FADOQ de Chambly a bénéficié de financement pour la réfection de la toiture de la salle des Aînés et Concept B pour l’organisation du Festival Bières et Saveurs de Chambly. Jean-Roberge a aussi contribué à l’adoption en novembre d’une motion de l’Assemblée nationale réclamant un meilleur financement des organismes communautaires.

Comme chaque année, M. Roberge a organisé en septembre sa Course du député. Celle-ci a permis d’amasser près de 5500$ pour le Carrefour Familial du Richelieu et le Centre d’interprétation des énergies renouvelables.

L’environnement a aussi occupé une place de choix dans la circonscription. Le député a tenu en novembre une consultation sur l’assainissement de la rivière Richelieu et du bassin de Chambly. Il a également organisé une opération de nettoyage des berges de la rivière et une distribution d’arbres. Il a d’ailleurs poursuivi son implication à Québec où il s’est opposé à l’adoption du projet de loi 106 sur les hydrocarbures ainsi qu’à l’installation du pipeline Énergie-Est.

Dossiers pour 2017

Cette année, Jean-François Roberge désire faire avancer des projets qui profiteront à la circonscription à long terme.

«Je n’ai pas peur de m’impliquer dans quelque chose qui ne sera peut-être payant électoralement demain matin. De toute façon, j’ai confiance d’être là longtemps», déclare-t-il.

Dans le dossier de l’ajout des classes de 4e et 5e secondaires à l’école secondaire de Chambly, le député compte bien arriver à ses fins, même si cela peut prendre des années.

«C’est une bataille qui ne fait que commencer et je compte la gagner. L’ouverture du ministre, c’est bien, mais je veux l’ouverture de l’école», affirme-t-il.

Il partage la même vision en ce qui concerne l’élargissement de la route 112 entre l’arrondissement de Saint-Hubert et Chambly. Selon lui, l’étude commandée par le ministère des Transports révèle des informations accablantes.

«Si rien n’est fait, le ministère prévoit une augmentation du nombre d’accidents, mentionne-t-il. Pour moi, c’est passé d’un dossier important à un dossier urgent.»

Outre les projets déjà entamés, M. Roberge désire tenir une consultation sur tous les aspects de la qualité de vie des aînés cet hiver afin de dresser un portrait de leurs besoins.