Jean-François Lagüe: un futur ministre des Finances?

Jean-François Lagüe: un futur ministre des Finances?

Véritable passionné de politique, Jean-François Lagüe, 20 ans, de Chambly, a vécu toute une expérience en ce début d’année, en participant au 30e Parlement étudiant du Québec.

Durant cinq jours, au début janvier, Jean-François Lagüe a agi à titre de député du groupe des Rouges et de critique officiel aux finances pour son parti.

«Dans l’opposition, j’ai eu à critiquer le budget du gouvernement présenté par les Bleus dans un discours d’une douzaine de minutes», raconte cet étudiant en administration des Affaires aux Hautes études commerciales (HEC).

Le budget comprenait 30 mesures dans un volumineux document de 102 pages. «Les Bleus sont des grands partisans des hausses de taxes», souligne le jeune politicien, qui milite, dans la vraie vie, au sein de l’organisation du Parti québécois de Chambly.

Mais qu’est-ce qui peut bien pousser un jeune universitaire à amputer ses vacances des Fêtes pour se retrouver durant cinq longues journées à trimer dur sur des projets de loi fictifs, qui ne seront jamais adoptés?

«La passion de la politique, raconte le jeune homme. J’ai toujours aimé ça vivre les débats et en apprendre davantage sur le fonctionnement parlementaire.»

Cette semaine intensive de travail à l’Assemblée nationale a également permis au jeune péquiste de côtoyer d’autres jeunes provenant de d’autres partis politiques.

«J’ai appris à connaître des militants d’autres partis politiques, leurs idées et leurs motivations. Des jeunes membres du parti conservateur canadien, par exemple, ont une autre façon de voir la politique, mais ne sont pas si différents», raconte Jean-François Lagüe.

Comme dans la vraie vie

Le Parlement étudiant du Québec est un événement annuel qui se tient chaque année, à l’intérieur même de l’enceinte de l’Assemblée nationale du Québec.

Près de 140 jeunes provenant des quatre coins de la province débattent de projets de loi, participent à des commissions parlementaires et aux périodes de question, pendant que les vrais ministres et députés terminent leurs vacances.

Cette année, les Bleus et les Rouges ont présenté six projets de loi portant sur l’indépendance judiciaire, l’environnement, la démocratie économique au sein des entreprises privées et la démographie, ainsi que deux budgets et deux projets de livre. Les deux caucus ont formé, à tour de rôle, le gouvernement et l’opposition officielle.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires