Infasco, fierté de Marieville

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Infasco, fierté de Marieville
Infasco, en pleine croissance, fait la fierté des Marievillois. (Photo : courtoisie)

Le fabricant d’écrous et de boulons prospère, Infasco, continue de faire la fierté de Marieville.

L’entreprise fait partie des trois PME manufacturières montérégiennes s’étant illustrées dans le cadre de leur participation au programme Podium Transport de sous-traitance industrielle Québec (STIQ). C’est lors de la 9e édition du Gala Les Mérites STIQ en format virtuel, le 30 mars prochain, que l’on soulignera son succès.

« Les entreprises finalistes ont démontré l’excellence de leurs processus opérationnels et de gestion dans l’implantation de projets d’amélioration et de leur performance (…) »

« (…) elle va accomplir de grandes choses (…) C’est un incontournable dans notre ville. » – Caroline Gagnon

Un modèle de réussite et d’innovation

Infasco, qui se veut la plus importante industrie à Marieville, se démarque au sein de plusieurs marchés industriels et commerciaux : transport, équipement lourd, agriculture, construction, énergie et communications, infrastructures, industrie pétrolière et gazière.

L’usine de ce fleuron, en activité depuis 60 ans, est située sur la rue Ouellette. Presque le quart de ses 400 employés sont des habitants de Marieville.

« On a une capacité de 1 million de livres de boulons par jour », a indiqué Luc Lessard, vice-président et directeur général d’Ifastgroupe, dont fait partie Infasco.

L’entreprise prévoit augmenter sa production en sollicitant l’intelligence artificielle grâce au développeur Vooban, qui se réjouit de constater que « malgré la crise (…) les entreprises manufacturières continuent d’innover et de se transformer ».

Une croissance à tous les égards

Serait-ce à dire que l’on ne devrait pas s’inquiéter pour l’emploi des travailleurs? L’entreprise a affirmé qu’elle comptait améliorer les procédés déjà automatisés, ce qui laisse à penser qu’elle facilitera le travail des employés sans toutefois les remplacer.

Pour Caroline Gagnon, mairesse de Marieville, il faut s’attendre à une croissance de l’entreprise, qui créera de l’emploi. « Nous faisons partie des services essentiels et on ne manque pas d’ouvrage », indique Alain Patry, opérateur de boulonneuses chez Infasco. Le journal a effectivement constaté l’ouverture de 13 postes affichés dans la section carrières du site de l’entreprise.

Un patrimoine culturel et familial

Mme Gagnon estime qu’il faut être fier du passé industriel de la ville et en parler plus souvent. « Non seulement ce n’est pas une entreprise qui est en voie de disparition, mais elle va accomplir de grandes choses, à mon sens. C’est un incontournable dans notre ville. C’est une industrie qui se démarque continuellement sur la scène internationale, contrairement aux entreprises qui luttent pour s’y faire une place. J’ai des amis qui y travaillent et dont les parents y travaillaient également. Elle compte une quatrième génération de travailleurs. Quand ton père et ton grand-père ont travaillé là, c’est plus qu’une entreprise. » Bien qu’aucun membre de sa famille n’y ait travaillé, elle se remémore la place qu’occupait l’entreprise au quotidien durant son enfance. « Je me souviens des voisins que je voyais partir à l’usine, boîte à lunch en main, et revenir après leur quart de travail. »

Un calendrier pour célébrer l’industrie

La mairesse rappelle que cette année, le passé industriel de Marieville est d’ailleurs mis à l’honneur dans le calendrier papier 2021 vendu à l’hôtel de ville, réalisé en partenariat avec la Société d’histoire de la Seigneurie de Monnoir. « Il met en valeur les commerces et les entreprises d’ici, dont Infasco. Les gens l’apprécient et viennent l’acheter à l’hôtel de ville. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Infasco
Infasco
2 mois

Merci beaucoup pour ce magnifique article.