''Il ne l'a pas vu venir'' – la grand-mère de Miralys

Par andrecorbeij
''Il ne l'a pas vu venir'' – la grand-mère de Miralys

Dur lendemain pour la petite communauté de la rue Carole à Rougemont où vendredi soir, la petite Miralys âgée de 2 ans s’est accidentellement retrouvée sous un tracteur à gazon que conduisait son père Yannick. La fillette a rendu l’âme à l’hôpital.

« La petite jouait derrière la maison et son père faisait le tracteur en avant. Il ne l’a pas vu venir », nous a confié la grand-mère de la jeune victime encore sous le choc.

Conduite à l’hôpital de Saint-Jean-sur-Richelieu pour recevoir les premiers soins, elle a ensuite été transférée à Montréal où elle a rendu l’âme.

«On croyait bien qu’elle s’en sortirait. C’est un accident bête», lance attristé Patrick Brodeur, directeur du service des incendies de Rougemont.

Ce dernier qui habite à quelques pas du lieu du drame s’était rendu sur place pour assister les pompiers et les services d’urgence.

« Lorsque je suis arrivé sur les lieux, Miralys était déjà parti à l’hôpital. De ce que j’ai cru comprendre des événements, c’est que Miralys s’est retrouvée avec le bras coincé sous le tracteur. Une voisine infirmière serait alors rapidement intervenue pour la maintenir en vie en attendant les secours», poursuit M. Brodeur.

Yannick D’Auteuil, le père de la petite fille, est pompier à Saint-Césaire. Un grand mouvement de solidarité s’est créé suite au drame. Même s’ils interviennent fréquemment sur des événements difficiles les pompiers de Rougemont sont particulièrement touchés par le décès de la petite fillette.

« Yannick est un collègue et sur nos pages Facebook, nous avons mis le ruban des enfants disparus en mémoire de Miralys. Comme pompier et comme être humain, tu n’es pas préparé à vivre ça. Nous avons mis en place un service d’aide psychologique pour soutenir nos pompiers en cas de besoin», conclut ce dernier.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires