Iberville : les jeux sont-ils faits?

Iberville : les jeux sont-ils faits?

Lors de l’élection de 2014, la circonscription comptait 46 739 électeurs.

Crédit photo : courtoisie

Les candidats qui tentent leur chance de se faire élire, le 1er octobre, sont maintenant tous connus : Claire Samson, de la CAQ, devra défendre son siège contre Mylène Gaudreau, du PLQ, Nicolas Dionne, pour le PQ, Philippe Jetten-Vigeant, pour QS, et Serge Benoit, du Parti conservateur du Québec. Les derniers ayant déposé leur déclaration, qui était fixée au 15 septembre, sont Dany Desjardins, du Bloc pot, Michelle Kolatschek, du Parti vert du Québec, et Marc-André Renaud, pour le Nouveau Parti démocratique du Québec.

Des sondages nationaux et des sites Internet de simulation tentent d’établir une tendance du vote chez les électeurs. La tendance des premiers semble avoir un effet sur les seconds à en juger par les scores prévus suivants.

Sur le site Qc125.com, Claire Samson a bien démarré en date du 13 août avec environ 54 % des votes. Dix jours plus tard, son score baisse de 2 %. Le 2 septembre, elle perd 8 points pour se situer à 44 %. En date du 20 septembre, on lui accorde 41,0 %. Son plus proche rival, soit Nicolas Dionne du PQ, avait 25% le 13 août. Son score est resté stable pour se situer à 26,5 % le 20 septembre. La candidate du PLQ, Mylène Gaudreau, n’a quasiment pas bougé du taux autour de 18 %, contrairement au solidaire, Philippe Jetten-Vigeant, qui entre le 13 août et le 20 septembre, a passé de 8,5 % à 12,7 %.

Du côté du site Too Close To Call, le Journal de Chambly a retenu trois dates : le 31 août, Claire Samson avait 49,2 %; le 11 septembre, elle obtenait 46,7 % et elle glisse à 41,3 % le 20 septembre. Son opposant qui suit en 2e, Nicolas Dionne, recevait respectivement 22,2 %, 23,8 %, et 25,8 %. Mylène Gaudreau, la candidate libérale, avait commencé avec 16,8 %, pour passer ensuite à 15,9 % et terminer avec 16,4 %. Philippe Jetten-Vigeant a maintenu là aussi une ascension : 8,8 %, 10,7% et 14,8 %.

Des sondages nationaux et des sites Internet de simulation tentent d’établir une tendance du vote chez les électeurs.

Y aurait-il une tendance lourde qui pourrait se dégager lors du vote par anticipation? Peut-être. En attendant, les citoyens inscrits dans la liste électorale pourront participer au vote par anticipation qui aura lieu au bureau du directeur du scrutin dès le 21 septembre.

Rappelons que lors des élections de 2014, Claire Samson remportait la circonscription avec 34,23 %. Elle était suivie par Marie Bouillé, du PQ, qui avait obtenu 31,5 %. Chantal Tremblay, du PLQ, récoltait 26,44 %, tandis que Myriam-Zaa Normandin a eu 7,02 %.

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de