Humour : Le défi d’être père

Photo de Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Humour : Le défi d’être père
Simon Gouache relate son expérience de la paternité. (Photo : Myriam Frenette)

Simon Gouache revient avec un nouveau spectacle intitulé Live. L’humoriste communique ses émotions et tranches de vie maintenant qu’il est devenu papa.

Ce n’est plus le Simon Gouache des deux premiers spectacles. Enfin, l’artiste est le même, mais l’homme a considérablement évolué… et poursuit son développement. « Je suis fidèle à mon style, mais j’ai gagné en maturité et en expérience, souligne le Montréalais, qui réside aujourd’hui sur la Rive-Sud. Je viens de vivre aussi un grand changement dans ma vie. Je suis désormais père de deux jeunes enfants. C’est incroyable combien ma vision des choses de la vie a été bouleversée! »

Un spectacle pour tous

Live aborde ce nouvel aspect du quotidien de Simon Gouache. Les moments de joie, d’inquiétudes, les responsabilités… « Quand j’ai commencé à écrire ce spectacle, je ne voulais pas parler que de mes enfants, poursuit-il. Je voulais varier les sujets pour que tout le monde puisse se reconnaître. Mais j’ai besoin d’en parler! Les sketchs ont été écrits de sorte que les personnes qui ne sont pas parents puissent comprendre. »

Le spectacle est en rodage, c’est-à-dire à l’essai sur des scènes moins importantes que le Pôle culturel de Chambly, par exemple, où l’artiste y assurera une représentation prochainement. « Ça se passe vraiment très bien, assure l’humoriste. Les gens qui viennent y assister sont bien souvent des fidèles. On ajoute des détails au fur et à mesure et les gags fonctionnent bien. De toute façon, si le public ne rit pas un gag à 100 %, je le retire du spectacle. Même deux fois sur trois, ce n’est pas assez. C’est mon côté perfectionniste. Je suis très exigeant avec moi-même sur scène. Bon, je ne vous cache pas que des fois, le public rit et d’autres, il ne bronche pas sans que je sache vraiment pourquoi. Avec le temps, tu développes un certain instinct pour écrire et trouver la bonne manière de faire rire. Ensuite, il faut faire des shows pour les essayer et les peaufiner, il n’y a pas d’autre solution. »

« L’impact que chaque geste peut avoir envers ton enfant t’amène à ta propre enfance, à tes valeurs, et tu découvres celles des autres parents. » – Simon Gouache.

Être père, découvrir ce rôle tellement compliqué pousse l’artiste dans beaucoup de réflexions. « L’impact que chaque geste peut avoir envers ton enfant t’amène à ta propre enfance, à tes valeurs, et tu découvres celles des autres parents, confie l’artiste. Deux personnes arrivent dans ta vie et te font découvrir l’amour d’un nouveau type. Je découvre une nouvelle émotion chaque jour. Tout cela m’a fait ouvrir les yeux sur tellement de choses! Aujourd’hui, je me concentre vraiment sur l’essentiel. »

Surprendre le public

S’il veut témoigner de sa nouvelle vie, Simon Gouache ne veut surtout pas tomber dans le rôle du donneur de leçons. « Je ne viens pas délivrer un message. Mon rôle est de faire rire et que le public puisse passer le meilleur moment possible durant une heure trente. Je veux faire ce que j’aime le plus au monde : surprendre les gens. Lorsque tu travailles bien et que tu prends les choses à cœur, ça fonctionne. Si je devais juste dire quelque chose aux personnes venant me voir, ce serait de faire ce que vous aimez dans la vie, comme moi je le fais actuellement devant vous. » Apprendre puis partager. Simon Gouache se livre en toute transparence devant le public. Un art qu’il aime pratiquer. « Le stand-up demande autant d’écriture que les spectacles d’autres humoristes. Mais sa force réside dans la vulnérabilité et l’honnêteté de l’artiste. Tu partages tes émotions et les gens aiment l’authenticité. »

Simon Gouache présente Live, le 2 décembre à 20 h au Pôle culturel de Chambly, et le 7 janvier au Centre culturel de Beloeil.

Informations : 1 888 443-3949.

Partager cet article