Hausse des populations de la région

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Hausse des populations de la région
(Photo : archives)

La plupart des villes de notre région verraient augmenter leur population. Chambly serait l’une des villes qui connaissent une des plus fortes progressions, alors que Sainte-Angèle-de-Monnoir verrait sa population décroître.

Le décret de population du Québec a été adopté par le Conseil des ministres, le 11 décembre 2019, et a été publié dans la Gazette officielle le 26 décembre 2019.

Ainsi, l’Institut de la statistique du Québec a pu faire une estimation, avant le prochain recensement, de la population qui occupe nos villes.

Ces données répertoriées sont la référence pour l’application des lois et des règlements ainsi que pour la gestion des programmes gouvernementaux, mais les populations recensées ne sont qu’une estimation et ne constituent pas « un suivi historique de la population des municipalités, que ce soit à des fins d’analyse démographique ou d’aménagement du territoire », comme le précise le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

C’est cependant l’occasion d’avoir une tendance quant au pouvoir d’attraction de nos différentes municipalités en attendant le prochain recensement qui se tiendra en 2021.

Chambly, la plus forte progression

La Ville de Chambly n’a pas manqué de souligner les chiffres publiés par le Ministère dès leur dévoilement. Avec une estimation à 31 397 personnes en 2020, la population aurait augmenté, depuis le dernier recensement en 2016, de 7,8 %. Rappelons qu’entre les recensements de 2011 et 2016, Chambly avait gagné 13,9 % de citoyens en plus.

Avec cette estimation, Chambly serait la 36ville du Québec en termes de population et se serait peuplée de 5826 âmes supplémentaires depuis 2011.

31 397

Ce serait, selon le décret de population du Québec en 2020, le nombre de personnes résidant à Chambly en 2020.

Les autres municipalités qui se démarquent dans ce comptage sont Marieville et Carignan.

Marieville a une croissance plus modeste que Chambly mais ne cesse de voir sa population augmenter au fil du temps. Avec 11 179 résidants, la ville aurait gagné près de 500 habitants depuis le dernier recensement.

Carignan franchirait la barrière des 10 000 habitants avec 10 959 personnes. Carignan est une autre ville qui participe à l’attrait de plus en plus grand des municipalités dans la première couronne de Montréal.

Richelieu (5479) et Saint-Mathias-sur-Richelieu (4539) connaîtraient une augmentation de population après avoir connu une baisse au recensement de 2016.

Saint-Césaire (5922) et Rougemont (2819) connaîtraient une hausse plus modeste, mais constante depuis 2011.

Enfin, Sainte-Angèle-de-Monnoir, avec 1770 citoyens, est la seule ville qui connaîtrait une baisse de sa population.

Quelques données sur Chambly

En 2016, le pourcentage que représentent les enfants âgés de 0 à 14 ans était de 21,6 % pour Chambly, comparativement à 19,5 % pour la MRC de la Vallée-du-Richelieu et à 16,3 % pour la province de Québec. Le pourcentage que représente la population en âge de travailler (15 à 64 ans) était de 66,3 % à Chambly, alors que pour la Vallée-du-Richelieu, il était de 65,2 % et pour la province, de 65,4 %. La population âgée de 65 et plus à Chambly était de 12,1 %. En comparaison, elle était de 15,3 % pour la MRC et de 18,3 % pour l’ensemble du Québec.

Toujours à Chambly, en 2016, les hommes avaient un âge moyen de 36,7 ans, alors que les femmes avaient un âge moyen légèrement plus élevé à 37,7 ans. L’âge moyen pour la ville de Chambly était de 37,2 ans, comparativement à 39,8 ans pour la MRC de la Vallée-du-Richelieu et à 41,9 ans pour la province.

Les ménages de trois personnes et plus y sont particulièrement nombreux (43,5 %) comparativement à l’ensemble du Québec (32 %), confirmant l’importance des familles dans la composition démographique de la municipalité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires