Hausse de la population en Montérégie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Hausse de la population en Montérégie
(Photo : archives)

Les villes couvertes par le Journal de Chambly sont de plus en plus populaires et populeuses. Statistique Canada et l’Institut de la statistique du gouvernement du Québec ont dévoilé, le 13 janvier 2022, leurs estimations de la population au 1er juillet 2021 dans l’ensemble de nos villes.

L’ensemble de la Montérégie a été une région attractive lors de la première année de la pandémie. Entre 2020 et 2021, le taux d’accroissement annuel de la région a été de 9,7 %, alors qu’il n’était que de 3 % en moyenne au Québec. Cet afflux migratoire en Montérégie a bénéficié à plusieurs villes, comme Chambly, Marieville ou encore Carignan. Les plus petites villes ont connu par contre une baisse de leur population, comme il est possible de le constater avec Sainte-Angèle-de-Monnoir.

Dans nos villes
C’est encore une fois Carignan qui se démarque dans la région en voyant sa population croître de 452 nouveaux individus entre 2020 et 2021. Carignan a désormais une population de 11 749 résidants. Depuis 2017, ce chiffre a augmenté de 1730 personnes.

Marieville connaît une évolution presque similaire à celle de Carignan, mais de manière plus modérée. Avec une population de 11 444 habitants, la Ville a augmenté sa population de 161 citoyens.

Même si la Ville de Chambly a vu une hausse de sa population de 22 personnes, elle enregistre depuis au moins 2017, comme Carignan, Marieville et Richelieu, une hausse constante. Ainsi, depuis 2017 Chambly est plus populeuse de 1334 résidants.

Richelieu a enregistré sa plus forte hausse de population depuis les 5 dernières années, en grandissant de 109 nouveaux citoyens parmi ses 5626 résidants.

Saint-Mathias-sur-Richelieu (4596 citoyens) et Saint-Césaire (5999 citoyens) ont enregistré respectivement une légère baisse et une légère hausse à ce chapitre, leurs populations restant stables depuis 2017.

Dans les plus petites municipalités, la Ville de Rougemont s’en sort bien en augmentant sa population de 18 personnes, la faisant grimper à 2859.

Sainte-Angèle-de-Monnoir, la plus petite municipalité du territoire du Journal de Chambly, voit, année après année, sa population diminuer. C’est encore le cas entre 2020 et 2021. Entre 2017 et 2021, elle est passée de 1837 résidants à 1776.

En Montérégie
La Montérégie arrive au deuxième rang des régions les plus peuplées du Québec, derrière Montréal et loin devant la Capitale-Nationale. Sa population est estimée à 1 460 900 habitants au 1er juillet 2021. Depuis 2017, ce sont près de 70 000 personnes de plus qui ont peuplé cette région. Le rythme de la croissance y a ralenti cependant pour une deuxième année consécutive, mais il reste beaucoup plus fort que dans l’ensemble du Québec.

La population de la Montérégie est plus jeune que celle de l’ensemble du Québec. Cette région est l’une de celles où la proportion des jeunes de moins de 20 ans (22,0 %) est la plus élevée, tandis que celle des 65 ans et plus (19,7 %) est comparable. L’âge moyen est de 42,4 ans, légèrement inférieur à celui observé pour l’ensemble du Québec.

La Montérégie enregistre plus de naissances que de décès. En 2020, il en résulte un accroissement naturel de 2 338 personnes. Ce nombre tend à se réduire au fil des ans, essentiellement en raison de la tendance à la hausse des décès, les naissances ne présentant qu’une légère tendance à la baisse. Soulignons que les décès ont augmenté de façon un peu plus marquée en 2020 en lien avec la pandémie de COVID-19.

Les échanges migratoires de la Montérégie avec l’extérieur du Québec ont engendré des gains en 2020-2021, le solde migratoire externe total y étant de 4 318 personnes. Ce solde est toutefois en diminution pour une deuxième année consécutive. Les gains provenant des soldes de la migration internationale et des résidants non permanents ont été légèrement amoindris par des pertes attribuables au solde de la migration interprovinciale. Pour ce qui est de la répartition régionale des immigrants, la région arrive au 2e rang : 11 % des immigrants admis au Québec en 2020-2021 s’y sont établis.
Dans l’ensemble de la province, la population est passée de 8 578 300 à 8 604 495, progressant de 26 195 personnes.

Il est aussi possible de trouver ces données dans le décret de population de l’Institut de la statistique du gouvernement du Québec, chaque début d’année.

À noter que le décret de population est publié par la Gazette officielle du Québec. Ces données sont la référence pour l’application de lois et de règlements, ainsi que pour la gestion de programmes gouvernementaux. Le décret est entré en vigueur le 1er janvier 2022. Il ne s’agit toutefois pas du recensement du Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires