Halloween : Un soutien vital pour la SPCA Roussillon !

Photo de Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Halloween : Un soutien vital pour la SPCA Roussillon !
Les comédiens ont surpris du monde sur le parcours et tiennent à remercier leurs visiteurs. (Photo : Julien Dubois)

La maison hantée Isolation Réno-Pro de Saint-Mathias a connu un vif succès durant la fin de semaine d’Halloween. Au point de battre son record de fréquentation pour le plus grand bonheur du refuge pour animaux la SPCA Roussillon.

Les efforts de l’équipe Réno-Pro ont payé. Durant les trois soirées d’accès à la maison hantée de Saint-Mathias, 1 126 visiteurs ont osé franchir le pas de l’édifice infesté de monstres et de démons, installé le long du Chemin des Patriotes. « Certains ont eu plus peur que d’autres mais on a tous bien rigolé, sourit Céline Sorel, une des organisatrices de l’événement. Les comédiens présents sur le parcours ont surpris pas mal de monde. »

Au service de la communauté

Pas rancunier concernant les frayeurs occasionnées, le public a été généreux avec un total de 2 706,95 $ récoltés et entièrement reversés à la SPCA de Roussillon. « Les clowns et les mariés ont bien marché, précise Céline Sorel. Le prêtre, qui était un automate, a connu aussi un franc succès. »

Présente depuis plusieurs années à l’Halloween, l’équipe d’Isolation Réno Pro est certainement prête à continuer l’année prochaine. « Les visiteurs ont adoré. Tous nous ont assuré qu’ils reviendront l’année prochaine ! », assure Céline Sorel. Un nouveau défi se profile déjà !

La SPCA Roussillon connait les défis. Le refuge pour animaux compte dans ses rangs actuellement une centaine de chats, une vingtaine de chiens et tout autant d’animaux différents tels que lapins, rats ou cochons d’Inde. Tous ont pour destin l’adoption. « On apprécie quand une entreprise décide de nous faire un don, souligne le directeur général Pierre Bourbonnais. C’est une question de survie pour nous ! Les subventions municipales ne sont pas bien élevées et, contrairement aux idées reçues, nous ne recevons aucune aide gouvernementale et les SPCA sont indépendantes entre elles. On dépend financièrement de la communauté. »

« Les dons sont un moteur pour tous les employés afin de les inciter à poursuivre leur tâche. » – Pierre Bourbonnais

Cette aide tombe à pic puisque, facteur aggravant, l’hiver et ses températures fraîches sont sur le point d’arriver. « On ramasse un chat décédé par jour actuellement, regrette Pierre Bourbonnais. Sans nous, la situation serait bien pire. Les dons sont un moteur pour tous les employés afin de les inciter à poursuivre leur tâche. C’est motivant quand quelqu’un donne de l’argent pour ce que l’on fait. Cela donne une certaine valeur à notre travail. Nos employés pourraient nous quitter pour d’autres entreprises pour y gagner un salaire plus important. »

Héros du quotidien

La SPCA accueille les animaux mais son rôle va bien plus loin. « Nous avons la capacité de les soigner et même de pratiquer des chirurgies !, poursuit le dirigeant. Mais cela coûte beaucoup d’argent. Notre budget tournait à 100 000 $ sur la dernière année. On a placé 1 300 chats en un an et une centaine de lapins. Nous faisons énormément en tant qu’organisation à but non-lucratif. »

Avec un budget restreint et des moyens limités, la SPCA Roussillon poursuit sa mission sans relâche. Mais comment cette équipe parvient-elle à garder cette flamme quotidiennement pour défendre la cause animale ? « Quand on voit un animal heureux repartir avec une famille d’accueil, c’est le sentiment du devoir accompli, sourit Pierre Bourbonnais. On voit l’aspect concret de notre engagement. On sauve des vies. Tout cela n’a pas de prix, c’est ça notre moteur ! »

Pour réaliser un don à la SPCA Roussillon, rendez-vous à www.spcaroussillon.com Le don en ligne est privilégié car le reçu d’impôt est généré automatiquement.

Partager cet article