Gutsy en marche à Chambly le 5 juin

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Gutsy en marche à Chambly le 5 juin
La marche Gutsy se tient annuellement. (Photo : courtoisie)

Sylvain Mantha, président de la marche Gutsy en Montérégie, invite la population à marcher pour soutenir la recherche contre la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

La fille de M. Mantha, Laeticia, souffre de la maladie depuis qu’elle est toute petite. « La maladie de Crohn, ce n’est pas sexy. Du moins, pas assez pour que l’on en parle suffisamment, estime M. Mantha. Pourtant, il ne faut pas en avoir honte. Il faut en parler et encourager la recherche. »

En présentiel, et à Chambly

Si la COVID, qui a mobilisé l’attention et les ressources, n’a pas non plus aidé la cause, il se réjouit au moins cette année de voir la randonnée Gutsy en marche revenir pour une édition en présentiel, ce qui n’avait pas été possible depuis deux ans. « Après deux ans de report, enfin, nous tiendrons notre marche le 5 juin prochain au parc du fort Chambly », indique M. Mantha.

5 juin
C’est la date de la marche qui se tiendra à Chambly

« Nous avions un événement vraiment à point pour l’édition 2020 mais avons été forcés de l’annuler, évidemment. Le mode virtuel n’a pas été le plus grand des rassembleurs. Je ne sais pas comment la pandémie a affecté les autres organismes, mais nous faisons de notre mieux pour revenir à la normale et ne lâchons jamais! Deux ans après, ce n’est plus aussi simple. Plusieurs de nos membres ont fait défection et nous avons dû opter pour un objectif plus réaliste. » C’est donc le montant de 35 000 $ que la fondation espère ramasser. « On en est à la moitié. » La pandémie aura ainsi fait baisser l’objectif de plusieurs milliers, voire de dizaines de milliers de dollars.

La randonnée et sa mission

La randonnée Gutsy en marche est le plus grand événement communautaire du Canada célébrant les personnes touchées par la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. « L’un des pays les plus touchés au monde est le Canada. La colite ulcéreuse ne touche que l’intestin, tandis que la maladie de Crohn peut affecter tout le tube digestif, de la lèvre jusqu’à l’anus. » Pas moins de 270 000 Canadiens souffrent de ces deux maladies, qui sont les deux formes les plus courantes de maladies inflammatoires de l’intestin (MII). « Elles font en sorte que l’organisme s’attaque lui-même, ce qui entraîne des saignements internes, des nausées, de la fièvre, des crampes aiguës, une perte de poids et de la fatigue. »

Partager cet article