Grève pour le climat

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Grève pour le climat
La Manifestation citoyenne et étudiante pour le climat aura lieu le 27 septembre et aura pour ligne de départ le Lieu historique national du Fort-Chambly. (Photo : archives)

Entamant le pas au Lieu historique national du Fort-Chambly, la Manifestation citoyenne et étudiante pour le climat organisée dans le cadre de La Planète s’invite au communautaire se déroulera le 27 septembre, dès midi.

Aux quatre coins de la planète, les humains se déploieront sur l’espace public pour affirmer à nouveau l’urgence d’agir, en phase avec l’initiative planétaire “ Grève Mondiale pour le Climat “.

Il y aura, simultanément, une manifestation massive à Montréal, mais Marie-Claude Dextraze, organisatrice de l’événement chamblyen, a refusé de s’y joindre.

« Le comté de Beloeil-Chambly n’est pas un comté montréalais. C’est un comté particulièrement original, créatif et dynamique. Nous sommes capables, comme communauté, d’affirmer notre identité et de manifester notre préoccupation écologique », explique-t-elle quant à ses motivations d’autonomie.

La Planète s’invite au communautaire est un collectif citoyen bénévole, indépendant et non partisan. Son objectif est de forcer les gouvernements à répondre immédiatement à la situation climatique. Le mouvement entend établir un rapport de forces entre les citoyens et les gouvernements pour qu’un plan soit élaboré et mis en œuvre dans les plus brefs délais afin de répondre à l’urgence climatique.

« ll est temps que nous écoutions les scientifiques qui lèvent le flag depuis longtemps. »

– Alexandra Labbé

Une mairesse engagée
La mairesse de Chambly, Alexandra Labbé, n’a jamais caché ses convictions quand vient le temps de débattre des enjeux environnementaux. Celle-ci sera de la partie.

« Nous sommes en train de revisiter le parcours dans le but de gêner le moins possible la circulation habituelle des citoyens. Le message est clair et raisonnable. Il est temps que nous écoutions les scientifiques qui lèvent le flag depuis longtemps. Il faut cesser la promotion de l’idée de croissance à tout prix », affirme la mairesse.

Participation scolaire
Pour permettre à ceux qui le souhaitent de participer au mouvement de grève pour le climat, la commission scolaire de Montréal a statué que le 27 septembre serait une journée pédagogique.

« Il n’est pas prévu de déplacer la journée pédagogique du 20 septembre au 27 septembre de notre côté, dit Marie-Michèle Blais, porte-parole de la commission scolaire des Patriotes. Chaque école gère la situation à sa façon en fonction des préoccupations exprimées par ses élèves. Certaines écoles évaluent actuellement la possibilité d’organiser une activité dans leur milieu afin de répondre aux besoins de leurs élèves qui souhaitent faire valoir leur point de vue et contribuer à cette cause. »

« Pour ce qui est de la manifestation du 27 septembre, les écoles ne peuvent encadrer la participation des élèves à des manifestations pendant les heures de classe, et ce, pour des raisons de sécurité et de logistique. Toutefois, si des parents acceptent que leur enfant participe à cette manifestation, ils devront motiver son absence auprès de l’école », complète Mme Blais.

Pierre Carrier, candidat du Parti vert dans Beloeil-Chambly, sera également de la marche qui débutera à 13 h.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de