Gare aux nids-de-poule et à la glace

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Gare aux nids-de-poule et à la glace
(Photo : archives)

Les nids-de-poule et la glace présente dans les rues cet hiver peuvent causer des dommages aux voitures.
Pneus éclatés, jantes déformées, coussinets (bearings) de roue à changer et suspension affectée, voilà quelques-uns des problèmes que peuvent rencontrer les automobilistes qui roulent dans un nid-de-poule ou, particulièrement cette année, qui heurtent une plaque de glace recouvrant la chaussée.
Martin Bazinet, propriétaire et mécanicien du garage G. Lajoie, à Richelieu, affirme accueillir tous les jours des clients qui constatent des dommages sur leur voiture après avoir roulé sur une plaque de glace. « Plus ça va aller, pire ce sera », croit-il.
Cette année, les garagistes redoutent l’arrivée du printemps alors que les nids-de-poule pourraient se multiplier, puisqu’on en compte déjà plusieurs. « Tu essaies d’en éviter un et t’en frappes deux », souligne M. Bazinet.
Selon Tierry Rutishauser, propriétaire de Perfomax, à Chambly, la majorité des dommages sont causés aux roues. « Un seul bon nid-de-poule est suffisant pour briser la jante ou le pneu. Si un automobiliste roule dans plusieurs, ça peut user la suspension prématurément », indique-t-il. Le garagiste assure que la plupart du temps le dommage est réparable. Par exemple, une jante bossée. Quant aux jantes en aluminium, souvent, elles craquent et nécessitent une soudure.

« Tu essaies d’en éviter un et t’en frappes deux. » – Martin Bazinet

Conseils

M. Rutishauser estime que la qualité des pneus et des pièces de la voiture aident à amenuiser les dommages. M. Bazinet mentionne que l’épaisseur du caoutchouc influence aussi les bris. « Le choc est absorbé par le pneu, dit-il. Quand tu passes dans un trou, si le pneu est mince, ça vient s’accoter sur le rim et il devient comme un couteau. C’est là que ça brise. »
Le propriétaire de Perfomax suggère de ralentir, quitte à rouler à cinq kilomètres à l’heure, où il y a des plaques de glace pour que la suspension travaille et absorbe mieux le choc.

Précautions l’hiver

M. Rutishauser affirme que laisser fonctionner sa voiture trois minutes avant de rouler, comme l’exigent plusieurs villes, est suffisant. De son côté, M. Bazinet mentionne que si la température est inférieure à -20 degrés, une dizaine de minutes sont nécessaires avant que toutes les huiles de la voiture soient assez réchauffées et donc moins épaisses.
Les garagistes ont aussi souligné qu’il est important de bien déglacer son véhicule afin de ne pas briser de pièces, notamment pour les essuie-glaces. De plus, ils rappellent de ne pas suivre de trop près les autres automobilistes afin d’éviter les accidents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de