Fin du Gym Chez Trottier à Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Fin du Gym Chez Trottier à Chambly
Ce sont 40 ans qui séparent ces deux photos de la naissance de Gym Chez Trottier à la fin de l'institution. (Photo : courtoisie)

C’est une institution sportive à Chambly qui décide de passer le flambeau et de fermer ses portes. Gym Chez Trottier, c’est fini et l’enseigne sera remplacé par Épic Gym.

Ouverte depuis 43 ans toujours sur le tronçon de la rue Bourgogne au coin de la rue Senécal, l’entreprise familiale passera désormais le flambeau à une nouvelle équipe. Depuis le début de la crise sanitaire, le Gym Chez Trottier a tout fait pour préserver l’endroit. Une levée de fonds de 31 000 $ avait permis, entre autres, de payer les factures, mais cela n’a pas suffit pour fermer la brèche qui s’était ouverte.

Après trois fermetures et réouvertures, Steve Trottier, propriétaire du Gym Chez Trottier depuis 1998, a eu bien des discussions avec son père Richard Trottier et sa mère Josianne Mantle, fondateurs de la première salle de sport à Chambly, sur l’avenir de l’institution.

La grande peur des Trottier de prendre la décision de fermer, c’était la peur de décevoir.

« On se demandait comment nos membres allaient réagir s’ils perdaient ce lieu de rencontres sociales où le respect de tous a toujours été notre priorité. Pendant cette longue fermeture forcée, nous avons eu le temps de réfléchir à bien des aspects de notre vie, particulièrement celui du temps. » Le temps était nécessaire pour toujours se réinventer, même avant la pandémie, en ayant comme objectif de faire profiter les clients des meilleurs prix d’abonnement afin de n’oublier personne

« Nous avons été fermés 8 mois. J’ai retrouvé beaucoup de temps de qualité avec ma famille. Mon père vieillit et il ne pouvait plus faire une journée complète avec un masque sur le visage à 73 ans. On ne pouvait plus faire 83 h semaine sans l’aide de bénévoles. Des quatorze heures par jour et même plus, ce fut longtemps mon quotidien. À 44 ans, je ne suis pas vieux, mais le fait de ne pas pouvoir prendre de vacances, de ne pas être capable de profiter de congés et juste avoir les jours fériés, c’était épuisant tant physiquement que mentalement. »

Avec la pandémie l’achalandage avait baissé de 75 % et avec la distanciation, il n’était plus possible d’aider leur clientèle comme la famille Trottier avait l’habitude de le faire.

L’histoire

En 1977, à la naissance de Steve Trottier, ses parents entraînaient déjà depuis quelques années, des gens dans leur sous-sol. Comme la clientèle grandissait sans cesse et qu’ils comptaient désormais près de 200 membres, ils décidèrent donc de concrétiser leur grand rêve de couple : ouvrir une salle de sport. C’est ainsi que le Gym Chez Trottier a vu le jour.
Chez Trottier a occupé 3 locaux, toujours sur l’avenue Bourgogne à Chambly. Un des grands succès de l’entreprise est l’organisation des soirées M. et Mme Chambly. Ces soirées consistaient à faire la promotion des efforts soutenus de ses athlètes. Ces soirées attiraient plus de 1200 personnes chaque année.
Richard fut un pionnier de plusieurs éléments majeurs dans le monde des salles de sport. « Il a été le premier à faire jouer de la musique dans son centre pour motiver les gens et à avoir créé un centre unisexe pour réunir ensemble les hommes et les femmes. Il a inventé plusieurs machines reconnues mondialement, dont le fameux Peck Deck. Quant à moi, j’ai été le premier au Québec à développer un style unique de Tai Bo, inspiré de mes formations au Monastère de Shaolin Kung Fu en Chine », indique Steve.

En 1998, Richard Trottier a offert à son fils de prendre la relève. En 2009, Richard et Steve participent ensemble à la compétition de M. Canada naturel. C’est l’unique fois au Canada où un père et son fils ont atteint en même temps le podium.

Toujours une aventure familiale

« Les nouveaux propriétaires forment aussi une famille : les quatre frères Picard. Nous sommes tout de même heureux de passer le flambeau à une autre famille, puisque notre force a toujours été fondée sur l’esprit de famille. Les nouveaux propriétaires de « Épic Gym » continueront de transmettre ces valeurs avec les étoiles de la passion dans leurs yeux. »

La famille Trottier compte bien raconter ses aventures dans un livre. « Nous avons comme projet de raconter en livre, l’histoire du Gym Chez Trottier à travers le rêve de mes parents et le prix à payer. Je sais que le Gym va me manquer. Nous irons nous y entraîner. Pour l’instant, je vais prendre le temps de bien vivre mon deuil.»

La famille envisage de faire de l’histoire de la salle de sport une exposition qu’elle aimerait tenir  au Pôle culturel de Chambly.

Une nouvelle voie

Steve Trottier envisage désormais se lancer dans une entreprise de bassins d’eau. Une activité qu’il faisait depuis près de 20 ans « pour le plaisir. » Il en profitera également pour pousser sa carrière artistique.

« Nous ressentons beaucoup de gratitude envers notre fidèle clientèle qui nous a fait confiance tout au long de ces 43 années. C’est plus de 55 000 membres qui ont bâti l’histoire du Gym et qui ont fait du rêve de mes parents, une aussi belle et longue histoire d’amour. Nous vous remercions infiniment pour tous ces moments et cette confiance que nous nous sommes échangés depuis plus de 43 ans. Nous sommes heureux d’avoir fait parties de vos vies pendant toutes ces années. »

Le 21-22-23 et 28-29 juin Steve et Richard Trottier seront au gym pour accueillir leurs clients une dernière fois avant de passer le flambeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Caro
Caro
3 mois

Ce n’est pas la Covid qui a été la raison de vendre… 🙁