Fin d’Action Chambly/Équipe Denis Lavoie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Fin d’Action Chambly/Équipe Denis Lavoie

Après l’annonce de la démission du maire Denis Lavoie pour le 7 mai, c’est au tour de son parti Action Chambly de se dissoudre hier, le 28 avril.
Dans un communiqué intitulé « Mission accomplie : Action Chambly met fin à ses activités », le parti politique qu’avait mis en place le maire Denis Lavoie met fin à son existence après l’annonce de la démission du maire.
Créé le 2 avril 2004, Action Chambly/Équipe Denis Lavoie a connu quatre élections victorieuses avant que les affaires ne s’abattent sur la Municipalité.
Le dernier mandat aura été celui de trop pour le maire et son parti. La destruction de la maison Boileau, une maison ancestrale, a soulevé l’indignation générale au Québec; les interventions de la Commission municipale du Québec (CMQ) auront dévoilé une organisation municipale dysfonctionnelle; la perquisition, à Chambly, de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) qui enquête sur le maire, laisse planer le doute sur l’intégrité de ce dernier; enfin, pour sceller le tout, un groupe de citoyens a investi tous ses efforts pour mettre un terme au mandat du parti au pouvoir.
Face à tout cela, Action Chambly/Équipe Denis Lavoie, qui n’avait plus son leader à ses côtés, n’avait pas d’autres choix que de dissoudre le groupe.

Annonce faite par communiqué

« Dans la foulée de la démission du maire Denis Lavoie pour des raisons de santé, et après quinze années fructueuses à faire rayonner Chambly et à développer son plein potentiel au service des citoyens et de la communauté, Action Chambly Équipe Denis Lavoie met un point final à son épopée, qui l’aura vu diriger les rênes de la ville pendant quatorze années productives et bien remplies », pouvait-on lire dans un communiqué émis par le maire suppléant Jean Roy.
Ce dernier met en avant le fait que son parti a réduit la dette de la Ville « tout en augmentant et en améliorant la prestation de services offerts, de même qu’en maintenant l’un des plus bas taux de taxation au Québec ».
Trois conseillers se trouvaient encore sous la bannière d’Action Chambly. Ainsi, Jean-Roy, Serge Gélinas et Paula Rodrigues (qui avait déjà fait savoir au Journal qu’elle quittait Action Chambly) deviennent des conseillers indépendants.
« Au nom d’Action Chambly, le maire démissionnaire Denis Lavoie tient à remercier chaleureusement tous les bénévoles, membres et partisans de même que les citoyens qui lui ont fait confiance à quatre reprises depuis 2005 », a précisé Jean Roy dans son communiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
laurent brisson
laurent brisson
2 années

Merci M le maire Denis Lavoie, pour toutes vos bonnes actions et tous vos bons gestes vis-à-vis la ville de Chambly, lieu où je demeure depuis 1973, Je suis un de ceux qui vous sont reconnaissant pour votre dévouement et votre courage dans l’adversité. Merci encore, prompt rétablissement pour ce qui est de votre santé et bonne continuation dans vos futurs projets, quel qu’ils soient, je vous les souhaite réconfortant !

Patrick boyer
Patrick boyer
2 années
Répondre à  laurent brisson

L’UPAC nous dira si un bandit était maire à Chambly.

Colombe Brosseau
Colombe Brosseau
2 années
Répondre à  laurent brisson

Merci Monsieur le maire Denis Lavoie de Chambly pour tout ce que vous avez réalisé. Je crois beaucoup au retour du boom rang .

robert potvin
robert potvin
2 années

Jean Roy??? Tu viens de quelle planète mon ami?? Si ton maire que tu défends bec et ongles les yeux fermés avait la moindre décence, la moindre dignité que tu crois et qu’il croit, il serait venu rencontrer les gens de la Commisssion… mais non! Il a préféré se cacher, se tenir éloigné pendant que tu gardais le fort et recevais les coups comme maire suppléant. C,est de la lâcheté ça M. Roy et c’est ça que vous défendez? Il ne faut pas prendre les citoyens pour des sacoches à remplir de n’importe quoi M. Roy, sortez de votre coquille!
Il ne faut surtout pas oublier quand votre petit ex-maire adoré est arrivé « au pouvoir », la Ville avait déjà un surplus de 4-5 millions. S’il a été élu à 4 reprises mon ami Jean Roy, c’est que la population ne connaissait pas vraiment l’homme. Cette bande enregistrée entendue à l’émission Enquête à Radio-Canada aura permis sans équivoque à la population de connaître vraiment QUI était denis lavoie et tu essais de nous le présenter comme un homme d’honneur??… et je ne parle pas de la destruction de la maison Boileau….
La question qui tue : pourquoi cette soudaine dissolution de votre partie?