Festival bières et saveurs de Chambly : une réussite malgré la pluie

Photo de Saïd Mahrady
Par Saïd Mahrady
Festival bières et saveurs de Chambly : une réussite malgré la pluie
(Photo : courtoisie)

La pluie et une météo incertaine n’ont pas empêché les 54 123 amateurs de houblon, de vin, de cidre et de bonne bouffe de se promener dans le parc du Fort Chambly à l’occasion de la 17e édition du Festival Bières et saveurs qui s’est tenue du 31 août au 3 septembre. Un chiffre un peu moindre que la moyenne qui est de 60 000.
« Ça nous fait chaud au cœur de voir qu’après 17 éditions, l’intérêt des gens, autant festivaliers qu’exposants et bénévoles, est renouvelé, se réjouit Claude Demers, directeur général de Concept B. Malgré deux jours de pluie, on constate que les festivaliers sont au rendez-vous et que l’engouement autour de ce festival ne cesse d’augmenter. »
Considéré comme étant le plus important festival de bières artisanales au Québec surtout pour la diversité des produits offerts, le Festival a su se démarquer au point où, commente le comédien Jeff Boudreault, porte-parole du happening, « il y a une liste d’attente; ce n’est pas évident de venir ici. C’est un événement prestigieux, recherché »
Cette 17e édition a accueilli 66 microbrasseries, 24 restaurateurs et 16 vignobles et cidreries. La musique figurait aussi au programme avec un choix éclectique à en juger par les groupes qui sont montés sur scène : Québec Redneck Bluegrass Project et Pépé et sa guitare ont enflammé la soirée et « remportent la palme de l’ambiance la plus électrisante du week-end ». Karim Ouellet et King Melrose ont ajouté leurs prestations à ce succès.
Seulement des microbrasseries
Rencontré par le Journal dimanche sur les lieux alors que les festivaliers déambulaient malgré la pluie, Jeff Boudreault accueille les caprices de Dame nature avec philosophie : « C’est un événement extérieur, on est tributaire de la température tout le temps. Il ne faut pas s’arrêter à la température. Moi, depuis 12 ans que je suis porte-parole, dans mon top 5 des meilleures journées, il mouillait ! »

« Ça nous fait chaud au cœur de voir qu’après 17 éditions, l’intérêt des gens, autant festivaliers qu’exposants et bénévoles, est renouvelé. Malgré deux jours de pluie, on constate que les festivaliers sont au rendez-vous et que l’engouement autour de ce festival ne cesse d’augmenter. » – Claude Demers

Le comédien a évoqué la belle journée ensoleillée samedi pour rapporter que « pas loin de 20 000 personnes étaient présentes. Québec Red neck et les invités qui sont venus ont attiré énormément de monde aussi ». Et d’ajouter avoir rencontré un visiteur de Sherbrooke
« On a au moins le double de kiosques qu’on avait avant. On a fait un virage, on a seulement des microbrasseries. Les 66 brasseries qui sont ici, ce sont tous des micros alors qu’avant c’était des brasseries industrielles », illustre l’acteur qui a joué dans plusieurs films.
« Il y a un gars de Sherbrooke qui me dit : c’est vraiment le plus beau festival brassicole qui existe au Québec. C’est notre paie. Ça, on se le fait dire régulièrement. »
Invité à confier son ou ses coups de cœur côté houblon et côté gastronomique, Jeff Boudreault cite une bière que le Naufrageur a faite avec de l’eau de mer; La Pêcheresse, une brasserie de la Tuque qui fait une bière à base de café, la brasserie Beemer de Roberval, la India Session Ale (Boréale), et Bedondaine pour la Noix de marmotte et le Collier de Venus. Quant au mets, c’est la poutine chez Fourquet Fourchette et la Cochonnerie, « c’est toujours winner ».
Notons que la Grande Brasse, rendez-vous des fervents amateurs de bières artisanales, a été remportée cette année par la microbrasserie La Memphré qui a présenté La Sour avec ananas, une bière de blé sure à 3,1 % d’alcool.
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de