Fermeture des bars, cinémas, piscines…

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Fermeture des bars, cinémas, piscines…
Le gouvernement fédéral ferme ses frontières aux visiteurs étrangers. (Photo : EZfotos)

Jour après jour, nous ferons le point sur les nouvelles mesures prises par le gouvernement québécois. Aujourd’hui, les lieux publics intérieurs sont interdits.

Fermer les bars, les cinémas, les bibliothèques, les centres d’entraînement, les piscines ou encore limiter le nombre de personnes dans les restaurants de 50 %, ce sont les nouvelles mesures du gouvernement Legault dans sa lutte contre la COVID-19. (Bibliothèques ; musées ; théâtres ; salles de spectacle ; toutes autres installations à vocation similaire. Bars et discothèques ; piscines, spas, saunas, aquaparcs ; lieux récréatifs, y compris stations de ski, mégaparcs, centres de trampoline ; cinémas et arcades ; centres d’entraînement, gymnases, salles de danse, de spinning, de Zumba, de yoga ; arénas ; centres de soccer intérieur ; zoos ; aquariums ; toutes autres installations à vocation similaire.)

Avec l’accélération du virus qui a contaminé à ce jour plus de 300 personnes au Canada et qui compte au Québec 14 cas supplémentaires seulement aujourd’hui, la plus forte augmentation depuis le premier cas, le gouvernement ne souhaite pas prendre de risques. Au Québec, depuis le début de la pandémie, 35 cas sont recensés.

Le premier ministre invite la population à faire une marche à l’extérieur en gardant cependant une distance d’un mètre en tout temps avec les personnes. Il demande à tous de limiter leurs sorties.
Le gouvernement fédéral a indiqué aux Canadiens à l’étranger de revenir rapidement au pays. M. Legault a souligné qu’il était favorable à ne plus accueillir des touristes étrangers. Il en appelle également à la population d’aider les gens de la santé pour leur donner la possibilité de travailler avec le plus de facilité possible.

Il a aussi soutenu que le Québec pourrait vivre dans cette situation plusieurs semaines, voire plusieurs mois. « Je réalise très bien que je vous en demande beaucoup, mais ce qu’on fait, ça va sauver des vies », a-t-il précisé à la fin de son intervention.

Rappel
Rappelons que le 13 mars, un décret a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire québécois.
Cette mesure exceptionnelle permet, par exemple, à la ministre de la Santé et des Services sociaux et aux établissements de procéder sans délai à l’achat d’équipements ou de conclure les contrats nécessaires pour protéger la santé de la population;

– l’isolement volontaire de 14 jours de toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure;

– l’isolement obligatoire de 14 jours pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l’éducation et des services de garde, privés et publics, qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou les jours ultérieurs;

– l’incitation à éviter tous les rassemblements intérieurs qui ne sont pas nécessaires;

– l’incitation, pour les personnes âgées de 70 ans et plus, de rester à la maison, sauf en cas de nécessité ou d’exception, comme pour se présenter à un rendez-vous médical important;

– la fermeture de l’ensemble des services de garde (CPE, services de garde subventionnés, non subventionnés, en milieu familial et non régis) et du réseau de l’éducation (écoles primaires et secondaires, centres de formation, écoles privées, cégeps, collèges et universités), du lundi 16 mars au vendredi 27 mars. Des mesures seront toutefois mises en place pour continuer d’offrir des services de garde aux parents qui travaillent dans le réseau de la santé et des services sociaux et dans les services essentiels (exemples : policiers, pompiers, ambulanciers, agents des services correctionnels, constables spéciaux);

– l’interdiction des visites régulières dans les hôpitaux, les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial et les résidences privées pour aînés sur l’ensemble du territoire québécois;

– la couverture, par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), des services de santé liés à la COVID-19 fournis par correspondance ou par voie de télécommunication;

– la prévention et le contrôle en milieu de soins lorsqu’une infection est suspectée ou confirmée;

– l’ouverture de cliniques désignées pour s’occuper des personnes présentant des symptômes;

– le report des élections municipales partielles du 15 mars et des 20 autres prévues d’ici fin avril.

Les résidents du Québec qui développent des symptômes de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires à leur retour de voyage à l’extérieur du Canada doivent composer, sans frais, le 1 877 644-4545.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de