Faits saillants de la refonte des services d’autobus

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Faits saillants de la refonte des services d’autobus
Les secteurs de Chambly-Richelieu-Carignan sont visés par exo dans la refonte des services d’autobus. (Photo : archives)

Exo a dévoilé les résultats de la première ronde de consultations publiques quant à son processus de refonte des services d’autobus des secteurs Chambly-Richelieu-Carignan.

L’objectif de ces préconsultations était de mieux comprendre les besoins relatifs au secteurs concerné en matière de transport collectif et de prendre note des réponses des parties prenantes rencontrées. Voici les points sur lesquels les parties prenantes ont été sondées ainsi que l’information que exo en a extrait.

Quels sont les principaux problèmes que les citoyens des secteurs Chambly- Richelieu-Carignan affrontent-ils en matière de transport par autobus?

Déficience de la desserte est-ouest; manque de desserte en zone interne; stationnement incitatif surchargé; complexité de la tarification et de l’achat de titres; frein au recrutement de la main-d’œuvre causé par le manque d’efficacité du transport en commun (TC).

Quels sont les principaux facteurs qui pourraient favoriser l’utilisation de l’autobus dans le secteur?

Rabattement vers des lignes express; augmentation de la fréquence et de l’efficacité (moins de correspondances et de marche); simplification de la tarification et amélioration de la facilité d’achat de titres de transport; simplicité, clarté et convivialité du réseau; tarification selon le revenu de l’usage

Quels sont les principaux projets dont il faudrait tenir compte dans la refonte des réseaux afin de répondre aux besoins des citoyens et des organisations du territoire en matière de transport par autobus?

De nombreux projets domiciliaires, industriels et commerciaux; nouvelle sortie sur l’autoroute 10.

Quelle sont les suggestions en lien avec les consultations publiques à venir?

Solliciter les non-utilisateurs afin de savoir pourquoi ils n’empruntent pas le TC et ce qui les ferait changer d’idée; essayer de connaître les préférences entre un autobus local et un stationnement incitatif.

655 – C’est le nombre de personnes des secteurs Chambly-Richelieu-Carignan ayant participé aux consultations publiques ou répondu au sondage.

Les problématiques

Les problématiques ciblées par exo selon les répondants des secteurs Chambly-Richelieu-Carignan ont été synthétisées ainsi : stationnement incitatif de Chambly surchargé dès 7 h 15; absence de stationnement incitatif à Richelieu; manque de desserte des pôles en zone interne; absence d’interconnectivité; accès compliqué aux pôles d’emplois de Longueuil; capacité du transport collectif insuffisante; faible fréquence hors pointe.

Préférences

Ces mêmes participants ont résumé leurs préférences de la sorte : meilleure fréquence de passages même s’il faut marcher sur une plus longue distance; lignes directes en direction du Réseau express métropolitain (REM); alternatives de transport entre les heures de pointe et hors pointe.

Constats généraux

Les constats généraux que soutirent exo des ces premières consultations se définissent de la façon suivante : aux yeux des participants, l’augmentation de la fréquence est l’élément le plus important afin de favoriser l’utilisation du transport en commun; le nombre de correspondances pour arriver à destination est un facteur déterminant pour favoriser l’attractivité du transport en commun et pour limiter l’utilisation de la voiture; l’élargissement des horaires est souhaité pour procurer plus de flexibilité et un meilleur service en dehors des heures de pointe; le temps de parcours total est également un facteur important pour inciter les gens à utiliser le transport collectif.

Nombre de participants

Au total, en combinant les présences lors des consultations publiques ainsi que réponses du sondage en ligne, le nombre de participants se chiffre à 501 pour Chambly, 86 pour Carignan, 26 pour Richelieu, 32 pour Marieville et 10 pour Saint-Mathias-sur-Richelieu.

Masque obligatoire

Le premier ministre François Legault a, quant à lui, annoncé que tous les usagers des transports en commun du Québec devront porter un couvre-visage à compter du 13 juillet. Les contrevenants se verront interdire l’accès aux autobus et aux métros.

La mesure est assortie d’une période de grâce de 14 jours pendant laquelle les usagers sans masque pourront malgré tout accéder aux transports en commun. L’obligation entrera donc en vigueur le 27 juillet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de