Pôle culturel de Chambly enfin près de la ligne d’arrivée

Par Martine Veillette
Pôle culturel de Chambly enfin près de la ligne d’arrivée
Valérie Bergeron, directrice du service de bibliothèque, des arts et de la culture, Alexandra Labbé, mairesse, et Paméla Deslauriers, bibliothécaire. (Photo : Martine Veillette)

Les employés de la Ville de Chambly, ceux de l’entreprise Decarel et des sous-traitants mettent les bouchées doubles pour parvenir à compléter le Pôle culturel de Chambly avant son ouverture. Les médias ont été invités à visiter le chantier, qui tire à sa fin.

Depuis la dernière visite du Journal, en février, le bâtiment a beaucoup évolué. Selon les dires de la mairesse Alexandra Labbé, présente lors de ce moment, l’édifice a grandement avancé au cours des derniers jours également.

L’inauguration officielle aura lieu dans quelques jours, tout juste avant le premier spectacle, présenté le 11 octobre par l’humoriste Martin Petit. Une petite cérémonie est également prévue avant sa prestation.

L’ensemble du bâtiment est blanc avec des accents noirs, à l’exception de la salle et des salles de bain.

Hall

Le public ainsi que les citoyens graviteront par le hall d’entrée, tout de blanc vêtu, avant d’accéder à la salle ou la bibliothèque. En entrant du côté du stationnement, les visiteurs ont une vue sur un grand mur de pierre rehaussé des armoiries de la Ville. À l’entrée située sur le boulevard de Périgny, il y a un foyer ainsi qu’un vestiaire. Entre la bibliothèque et cet accès se trouve l’espace Albani, en mémoire d’Emma Albani. Des éléments la représentant y seront. Pour l’instant, une harpe y est installée et une sculpture de style buste faisait son entrée durant notre présence.

À droite se trouve la bibliothèque, à gauche le corridor menant aux entrées de la salle. Sur ce mur seront accrochées des œuvres d’art.

Au-dessus du hall se dressent la mezzanine ainsi qu’un espace de type lounge pour le public, situé au balcon.

Bibliothèque

La bibliothèque, très spacieuse, laisse entrevoir des étagères vides mais qui pourraient se remplir au cours des prochaines années. « Dans l’ancienne bibliothèque, le rayonnage était plein. Certaines collections, comme les livres en anglais, n’ont pas pu être développées comme on le voulait parce qu’on manquait de place », explique Paméla Deslauriers, bibliothécaire. D’ailleurs, toutes les reliures du Journal de Chambly, depuis ses débuts en 1966, y sont présentes et accessibles au public.

À l’intérieur, en plus de tous les livres, les usagers pourront observer la collection de coqs de la Ville, qui y ont été regroupés. « Ils sont beaux tous réunis », souligne la mairesse.

La bibliothèque comprend également des coins de lecture, des tables de travail avec le nécessaire pour brancher des appareils ainsi que des locaux de travail en équipe.

Comme nouveautés, les usagers pourront utiliser la borne d’autoprêt et avoir recours au service d’une personne dédiée à l’aide aux lecteurs, qui pourra conseiller ou répondre à des questions de recherche.

Une programmation d’activités à la bibliothèque sera présentée prochainement. « On a plus d’espace, ce qui permet d’avoir plus d’offres de programmation », affirme Mme Labbé.

Salle de spectacle

Le public entrera dans la salle par de grandes portes noires. Il y en a trois, principalement pour que lorsque la salle multifonctionnelle sera divisée en plus petits espaces, l’entrée de chacun sera indépendante.

Le sol des gradins est recouvert d’un couvre-plancher fleuri. « Ce n’est pas commun, commente Valérie Bergeron, directrice du service de bibliothèque, des arts et de la culture à la Ville. C’est un choix architectural. Ça rappelle les vieux théâtres européens. »

Les gradins sont composés de 400 sièges, tous de couleur rouge. La salle pourrait contenir moins de place selon la configuration. De plus, les loges qui devaient se trouver à l’étage se sont plutôt transformées en balcon en continuité de la salle. Les murs sont ornés de paravents de type coupe-son de couleur jaune.

Extérieur

Au moment de la visite, plusieurs employés des travaux publics s’affairaient à poser les pavés au sol et à réaliser l’aménagement paysager. « Ce sont comme de petites fourmis », illustre la mairesse.

Les murs gris seront agrémentés et animés par des jeux de lumière, très près de la surface. Il n’y aura pas de projection d’images puisque, le bâtiment se situant trop près de la rue, la luminosité pourrait aveugler les automobilistes. « D’autres choses s’en viennent », promet Mme Labbé sans en dévoiler davantage.

L’œuvre d’art, créée par Claude Millette, Vent d’Ouest dominant, sera érigée sur le toit du bâtiment près de la terrasse, le 18 octobre, à l’aide d’une grue. Elle sera inaugurée le lendemain.

Portes ouvertes

Des portes ouvertes pour les citoyens sont également prévues au cours des week-ends des 12 et 19 octobre. En plus de visiter les lieux, les citoyens pourront participer à différentes activités durant ces quatre jours. La programmation officielle sera connue prochainement, mais déjà, on précise que les activités seront gratuites et pour tous les âges. Entre autres, une œuvre collective sera créée et des rencontres, animées par le comédien Sylvain Massé, présenteront Stéphane Fallu, Danielle Ouimet et Philippe Laprise.

À lire aussi

Le Pôle du savoir, de l’histoire et de la culture: un bâtiment vitré et spacieux

Chambly dévoile la maquette de l’œuvre du Pôle du savoir

Le Pôle du savoir, de l’histoire et de la culture change de nom

Chambly dévoile la programmation du Pôle du savoir

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de