Élu sans opposition à Carignan

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Élu sans opposition à Carignan
Patrick Marquès a été élu maire de Carignan pour une seconde fois. (Photo : courtoisie)

Patrick Marquès est maire de Carignan pour un second mandat d’une Ville qu’il ne trouve plus comparable à celle d’il y a quatre ans.

« Auparavant, Carignan était mal perçue des autres villes. Maintenant, on fait l’envie. Le Carignan d’il y a quatre ans et d’aujourd’hui, c’est deux mondes », émet M. Marquès, surpris que d’autres candidats ne lui aient pas tenu tête pour le poste de maire. « Probablement que les gens ont été satisfaits de ce qui a été fait dans les quatre dernières années », s’explique-t-il.

En une décennie, la population de Carignan est passée d’environ 8 000 habitants à plus de 11 000. Cela fait d’elle l’une des villes se classant parmi les premières dans l’ensemble des municipalités de 5 000 habitants et plus, en termes de croissance démographique. Cette population veut être servie. Si Patrick Marquès considère que Carignan « subissait » sa croissance il y a quelques années, il clame avoir pris les mesures pour gérer ce développement « de façon plus harmonieuse ». « Les nouveaux arrivants demandent des services. Ils arrivent principalement de Brossard et sont habitués d’en recevoir. C’est le défi que l’on avait à relever », mentionne le maire. Il indique avoir fait le « diagnostic de la Ville » dès son arrivée à la mairie pour combler les lacunes et mettre à jour les besoins premiers de la municipalité.

Appartenance

Dynamiser et centraliser le centre-ville et le secteur de Carignan-Salières et celui du Centre sont des objectifs faisant partie du mandat de Patrick Marquès. Parmi les projets à venir à Carignan, il y a la nouvelle école primaire, la Maison des aînés et la patinoire réfrigérée. Le lien cyclable permettant une mobilité entre les secteurs est aussi dans la mire. S’ajoutent l’acquisition de la bande riveraine de l’île Goyer et de la chapelle du quatrième district. « Ce que l’on veut, c’est que les gens aient une fierté, un sentiment d’appartenance, en plus de leur permettre de se regrouper », visualise le maire.

Transport en commun

M. Marquès dit aussi se préparer pour la mise en fonction du REM. En collaboration avec exo, une nouvelle desserte sera mise en place sur l’ensemble du territoire afin d’amener les Carignanois vers le REM plutôt que ceux-ci se déplacent, comme c’est le cas présentement, vers le stationnement incitatif de Chambly, avant de retourner vers Montréal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires