Elle égaie le quai de ses œuvres

Photo de Chloé-Anne Touma
Par Chloé-Anne Touma
Elle égaie le quai de ses œuvres
(Photo : courtoisie)

Cet été, l’artiste Nancy Létourneau vous invite à visiter le quai municipal de Saint-Mathias-sur-Richelieu, pour y découvrir les blocs de béton qu’elle a ornés de ses créations peintes. 

D’un style désormais funky, éclaté et très coloré, chacun des cinq bacs à fleurs ont été recouverts de fleurs, fruits, poissons, chats et autres surprises ludiques à admirer sur le quai, entre une balade au parc adjacent, ou une dégustation de crème glacée.

« Après plus de 40 heures, mon beau projet est enfin terminé! Les blocs de béton (boites à fleurs) au quai municipal de la Municipalité de Saint-Mathias-sur Richelieu sont maintenant aux couleurs de ‘Pixels’ », se félicite l’artiste multidisciplinaire, propriétaire de la galerie Studio Pixels, dans la même ville. 

Pour Caroline Lareau, une admiratrice, les créations de Nancy « nous mettent le sourire aux lèvres et les yeux pétillants ».

« (…) j’en ai appris plus sur Saint-Mathias en deux semaines que pendant mes 20 ans ici! » – Nancy Létourneau

Pour Nancy, ce projet, c’est aussi « de magnifiques rencontres, de belles jasettes, et j’en ai appris plus sur Saint-Mathias en deux semaines que pendant mes 20 ans ici! », relate celle qui souligne que « le Quai était, au début du 19e siècle, le deuxième en importance de la rivière Richelieu, après celui de Sorel », et que l’église érigée en 1784 est « l’une des plus anciennes églises de la vallée du Richelieu. Notre église est une des rares de l’Amérique à avoir un cimetière entouré d’un mur de pierre toujours présent aujourd’hui. »

À propos de l’artiste

Nancy réside et travaille dans le centre-ville de Saint-Mathias-sur-Richelieu, où elle détient la galerie Studio Pixels. Doté d’une fenestration étendue, laissant entrevoir ses œuvres, le commerce ne passe généralement pas inaperçu lorsqu’on se promène sur le chemin des Patriotes.

Multidisciplinaire, Nancy admet qu’elle n’est pas du genre à faire du surplace. « J’aime explorer mes possibilités de création. Il n’y a pas assez d’heures dans une journée! J’ai plusieurs séries. J’aime passer d’un médium à l’autre. Je fais aussi de la technique mixte, de l’intuitif, de la gouache. Je dirais que j’en ai quatre en parallèle. » 

Partager cet article