Élargissement de l’offre de service de paramédecine

Élargissement de l’offre de service de paramédecine
Le projet vise à favoriser la prise en charge extrahospitalière de certains usagers de 50 ans et plus. (Photo : archives)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (CISSSMC) et Ambulances Demers sont heureux d’annoncer l’élargissement de l’offre de service de paramédecine communautaire dans le territoire du Réseau local de services (RLS) du Haut-Richelieu—Rouville (HRR).

Déjà déployé à St-Jean-sur-Richelieu depuis décembre dernier, le service sera offert dans les villes de Chambly, Marieville et Richelieu dès aujourd’hui.

Rappelons qu’il s’agit d’un projet unique au Québec déployé depuis janvier 2020 dans le RLS de Champlain. Il vise à favoriser la prise en charge extrahospitalière de certains usagers de 50 ans et plus. Le projet renforce la première ligne, aux bénéfices des usagers, grâce à une collaboration étroite entre le service de soutien à domicile (SAD), l’entreprise ambulancière Ambulances Demers (pour le RLS HHR), le service d’urgence hospitalière et le soutien d’une garde médicale.

Le fonctionnement du service

L’usager appartenant au groupe ciblé, qui contacte le 911 pour un transport ambulancier, peut maintenant, à la suite d’une collaboration entre le Centre de communication santé de la Montérégie (Groupe Alerte-Santé) et le paramédic communautaire, recevoir la visite de ce dernier. Il s’agit d’un paramédic communautaire intégré (PCI) qui se déplace dans un véhicule dédié et qui peut apprécier le niveau de soins dont une personne a besoin, de même que le délai sécuritaire de sa prise en charge. Celui-ci, en collaboration avec une infirmière du SAD et, au besoin, d’un médecin répondant, formule une recommandation d’orientation à l’usager, que ce soit le transport à l’urgence ou une prise en charge alternative.

Si son état de santé lui permet de bénéficier d’une prise en charge alternative et que celui-ci consent à recevoir ce type de service, l’infirmière du SAD, en collaboration avec le PCI, planifie les services dont il a besoin, que ce soit un rendez-vous avec son médecin de famille ou un rendez-vous en clinique. Quelle que soit l’orientation prônée, l’usager recevra, dans son milieu de vie, la visite ou un appel d’une infirmière du SAD dans un délai maximal de 24 heures.

La clientèle visée

Pour le territoire du RLS du Haut-Richelieu—Rouville, le service de paramédecine communautaire est actuellement offert à Saint-Jean-sur-Richelieu et, dès le 1er mars, il sera aussi offert à Chambly, Marieville et Richelieu pour la clientèle de 50 ans et plus, quel que soit son lieu de résidence (domicile, ressource intermédiaire, résidence privée pour aînés ou de type familial), qu’elle soit inscrite ou non au SAD.

Les retombées attendues pour la clientèle et le réseau de service

L’étroite collaboration d’un ensemble de partenaires comme les professionnels connus de la clientèle, les médecins de famille et membres de l’équipe SAD, par exemple, permettra à la personne qui a une problématique de santé non urgente et ne nécessitant pas le plateau technique de l’urgence hospitalière d’être prise en charge de manière sécuritaire et efficace, dans son milieu de vie. Cette initiative permet du même coup d’éviter les complications associées à un séjour à l’urgence et assure une utilisation efficiente des ressources ambulancières du territoire.

« Cette offre de service de paramédecine communautaire traduit la volonté du CISSS de la Montérégie-Centre de répondre de façon innovante et efficace aux besoins spécifiques de la population qu’il sert. Elle s’inscrit en respect des impératifs de sécurité et de qualité des services offerts et s’appuie sur des données probantes et les meilleures pratiques issues de projets menés ailleurs au Canada et à l’international », affirme Lyne Marquis, directrice générale adjointe des programmes sociaux, réadaptation et cancérologie.

« Nous sommes fiers d’annoncer l’élargissement géographique du programme de paramédecine communautaire à la région de Chambly, Richelieu et Marieville. Cette offre bonifiée nous permettra d’atteindre un plus grand bassin d’usagers. Nos paramédics sont fébriles à l’idée de desservir un territoire élargi. À la lumière des résultats initiaux, l’élargissement de l’offre ne peut qu’être bénéfique pour nos clients », mentionne Stéphane Demers, PDG d’Ambulances Demers inc. (JCN)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Danielle B. Dessureaux
Danielle B. Dessureaux
1 mois

Sans tambour ni trompette le paramédic arrive les bras et le dos bien munis en équipements de toute sorte. Cette visite faisait suite à un appel au 911 suggéré par le 811 qui le conseillait grandement. Alors que nous attendions tout simplement l’ambulance, nous avons été agréablement surpris de cette approche qui visait à mieux cerner le problème et tenter une solution au problème médical à la maison sans l’usage de l’ambulance.
Le paramédic avait une longue expérience, agissait avec calme, gentillesse, compréhension et rigueur. En communication constante avec ses partenaires à distance, ils ont pu finalement conclure que le patient devait voir un médecin en présentiel pour confirmer le diagnostic. Après avoir tenté de rejoindre un médecin directement dans deux différentes cliniques, il fut décidé de se rendre directement à l’urgence et l’état du patient nécessitait l’utilisation de l’ambulance.
Nous avons pour la première fois réalisé à quel point que les services de santé à domicile constituent véritablement une approche essentielle aux besoins. La solution apportée par ce nouveau projet y répond à notre avis très bien.
Assurés que ce projet sera déployé rapidement à plus grande échelle, nous profitons de l’occasion pour remercier chaleureusement tous ceux et celles qui y participent.