Échos du conseil de Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Échos du conseil de Chambly
(Photo : archives)

La séance publique du conseil municipal s’est tenue hier à Chambly en l’absence, pour une deuxième fois consécutive du maire Denis Lavoie. Jean Roy, désigné maire suppléant, a indiqué que le maire était absent « pour des raisons de santé ».
Encore une fois, le public n’a pas voulu se lever lors de l’arrivée des élus dans la salle du conseil. Cette pratique était instaurée depuis un moment lors des séances du conseil. Ce mouvement de protestation a commencé lors de la séance du conseil municipal du mois de mai. Après un article du Journal de Montréal qui indiquait que le décorum de la séance obligeait le public à se lever à l’arrivée des élus « comme au tribunal », plusieurs citoyens ont décidé de réagir. Hier, c’est quasiment toute la salle qui est restée assise.

Captation vidéo pour les journalistes

Toujours en présence d’agents de sécurité, les médias étaient largement présents avec caméra, appareils photo ou encore enregistreuses pour entendre l’adoption du règlement 2018-1386 concernant la captation d’images lors des séances du conseil. Ce dernier interdisant au public d’enregistrer toutes images lors du conseil permet désormais aux journalistes accrédités, « détenant leur carte de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et/ou sont en affectation auprès d’une organisation médiatique reconnue qui exerce des fonctions journalistiques et qui produisent des reportages », comme il a été ajouté dans la résolution, de le faire.

Rapport financier

Le maire suppléant a fait la lecture des faits saillants du rapport financier et du rapport du vérificateur externe pour l’année 2017. Le rapport favorable a indiqué que tous les voyants étaient au vert quant à la gestion de la Ville pour l’année 2017.

Prolongement de l’avenue Bourgogne

Le registre ouvert à la signature des citoyens concernant le prolongement de l’avenue Bourgogne n’a pas atteint le nombre de signatures suffisantes pour bloquer le projet. Ce registre, fermé le 31 mai, concernait un règlement d’emprunt afin que la Ville fasse l’acquisition de deux terrains pour le prolongement de l’avenue Bourgogne. Il a recueilli 1 791 signatures (2 199 signatures étaient nécessaires pour que le règlement d’emprunt soit rejeté). Le conseil a voté le dépôt du registre pour aller de l’avant dans ce projet.

Démocratie Chambly visé

Le conseil municipal a voté pour mandater une firme d’avocats contre le parti de l’opposition Démocratie Chambly qui aurait tenu des propos diffamatoires contre le maire. Lors du vote, Mario Lambert, du district du bassin et Alexandra Labbé, du district du Canton, ont quitté la salle ne voulant pas participer au vote d’une résolution concernant leur parti.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de